Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« La France met à l'épreuve la legislation sur les aides d'état | Accueil | Le Parlement Européen en voie d'émancipation »

06 mai 2009

Commentaires

AO

Très juste. A lire : "L'Europe sociale n'aura pas lieu", qui vient de sortir. Un petit livre en forme de mise au poing (levé !).

patal

Vous êtes un peu excessif. L'UE a beaucoup de compétences en matière sociale, relisez notamment les articles 136 et 137 du traité. Le problème ne vient pas des compétences, mais de l'exercice de celles-ci : le récent débat sur la révision de la directive temps de travail montre qu'un accord est désormais presque impossible à trouver en la matière. Mais faire pression pour que cela change est ce que l'on attend d'un parti politique qui a fait des objectifs sociaux sa priorité.

Gus

Faites-vous bien allusion à ces fameux articles 136 et 137 là ?

http://publiusleuropeen.typepad.com/publius/2005/04/partie_iii_titr.html

Mais je suis d'accord avec vous : l'un des arguments les moins évoqués par les partisans du traité de Lisbonne est précisément l'échec de la directive temps de travail dans le contexte de Nice, échec qui n'aurait peut-être pas eu lieu dans le contexte de Lisbonne.

Sur ce sujet précis, en attendant les réputés nécéssaires éclaircissements juridiques promis par Eolas, je ne vois pas trop de raison de faire le boulot des pro-européens.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.