Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Payés à ne rien voir | Accueil | Les aides d'état et l'intérêt des citoyens européens »

24 novembre 2008

Commentaires

Alex

En ce qui concerne la Belgique, la contestation porte uniquement sur le sauvetage de Fortis et semble devoir se clôturer - sous réserve d'une improbable décision contraire en appel - par un échec des plaignants (aka les "petits" actionnaires de Fortis).

Pour le reste, les sauvetages de Dexia et de la KBC n'ont pas donné lieu à de telles contestations.

Gus

Du neuf sur le sujet :

http://www.liberation.fr/depeches/0101305177-le-demantelement-de-fortis-suspendu-en-appel

BRUXELLES (Reuters) - La justice belge a suspendu vendredi en appel le démembrement du groupe de services financiers Fortis, au motif que les actionnaires devaient d'abord se prononcer sur le sujet, selon un des avocats parties au dossier.

-----------------

C'est après tout assez logique : si les états veulent faire ce qu'ils veulent d'une entreprise, il n'ont qu'à en faire une entreprise publique.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.