Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Réguler la finance mondiale : chiche ? | Accueil | Ségolène Royal parle d'Europe concrète »

17 octobre 2008

Commentaires

Julien Frisch

Il me semble que le cadre thématique sur la présidence de l'Union n'est qu'une possibilité de perdre quelques mots sur la théorie du travai...

En tout cas, aucune valeur ajoutée et donc un travail inutile.

Gus

L'Union a plus de chances d'avancer lorsque la présidence tournante et la présidence fixe de l'Union (c'est à dire, la présidence de la commission) travaillent de concert plutôt que de s'affronter.

Je suis pour ma part convaincu que Barroso pourrait être tenté d'utiliser sa relative convergence de vues avec l'actuel gouvernement tchèque pour crédibiliser sa fin de mandat.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.