« La BCE lance une épreuve de vérité | Accueil | Le pouvoir du Parlement Européen exposé par Nicolas Sarkozy »

02 octobre 2008

Commentaires

edgar

Si c'est pour appliquer les règles du BIT, je ne vois pas bien l'utilité de la chose européenne... Mais on ne peut que se féliciter de la décision.

Valéry

L'article parle d'une recommandation du BIT et non pas d'une règle. L'intérêt est qu'ici cela va en devenir une.

Notons au passage que en règle général ce genre de mesure est contesté par tous les rouge-bruns que compte la France qui les déforment en hurlant à la régression. Comme le souligne l'article chaque État est libre d'aller plus loin que les minimums européens. il se trouve simplement que en l'espèce la France est concernée puisqu'elle est en retard sur ce sujet, alors qu'elle a la plupart du temps des dispositions plus protectrices que les minimaux qui sont définis au niveau de l'Union, lesquels ne constituent en pratique le plus souvent des avancées effectives que pour que les pays de l'Est ou le Royaume-Uni.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.