« Le Tchad, un vrai test pour la PESC de l'Union et l'Irlande | Accueil | Polluer plus pour soutenir l'industrie »

24 septembre 2008

Commentaires

Valéry-Xavier Lentz

Le problème est surtout que la presse ne donne aucun détails ni explications sur la procéduire en cours ni où en est la dite procédure.

En même temps la plupart des bloggueurs dits politiques sont incapables de faire la distinction entre un rapport et une directive (cf. le paragraphe concernant les blogs dand le projet de résolution de Marianne Mikko).

Quant à la comparaison sur les promesses de campagne de Sarkozy : il a le droit de faire des promesses et les parlementaires de les rejeter. Leur légitimité est équivalente. Ici si jamais l'amendement est conservé, et j'ose espérer qu'il le soit car tous les gouvernements européens ne partagent pas nécessairement la pulsion liberticide du notre, la dite promesse ne sera pas réalisable. C'est tout.

Gaziere

Le plus drôle était de lire dans les blogs Modem cet amendement comme une victoire alors que les députés européens du Modem, pardon, de l'UDF sont surtout connus pour avoir originellement soutenu la criminalisation des atteintes au droit d'auteur.

Et qu'une position en première lecture vaut tripette...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.