Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Jean Ziegler, Frontex et la bêtise | Accueil | De l'utilité très relative du débat politique national »

25 mai 2008

Commentaires

Gus

Il ne vous échappera pas que les européennes seront pour les socialistes une possibilité de "second tour" pour le perdant du prochain congrès PS.

Vous pouvez d'ailleurs parier sur le soutien des critiques de la construction européenne à tous les perdants de ce congrès qui le souhaiteront entre 2008 et 2012.

Dans un tel contexte, Delanoé serait suicidaire de parler d'Europe, surtout s'il peut encore jouer la carte de l'europe à l'anglaise que Royal s'est désormais interdite de jouer.

Gino

Bah, s'il n'y avait que les socialistes, et si le seul problème était la frilosité...
Actuellement, entre les maux des pêcheurs qui sont le fait exclusif de Bruxelles et la volonté aujourd'hui du président de baisser (ou plafonner, ce n'est pas encore très clair...) la TVA sur les produits pétroliers, chose qu'il sait tout à fait impossible mais bien pratique pour dire que lui il aimerait bien aider tout le monde mais que les méchants technocrates l'en empèchent, on est aussi servi au niveau gouvernemental!

Gus

Sans doute, en effet, le désastre de la gestion communautaire de la pêche cumulé avec l'incapacité avérée de Nicolas Sarkozy a expliquer les fondamentaux de l'économie mondialisé (et notamment, le fait que le pétrole à bas coût provient en fait du pillage de ressources "étrangères" et ne peut guère se concevoir qu'en acceptant, actuellement du moins, l'exploitation des ouvriers, certes étrangers, de l'industrie pétrolière et la fuite de leurs familles incapables de se nourrir sur place vers l'europe) explique beaucoup de cette farce tragique dans laquelle les pêcheurs eux-mêmes ne sont que les dindons de la farce.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.