Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Du manque "d'audace" européen | Accueil | Un certain regard, et un autre, sur l'Europe »

26 mai 2008

Commentaires

edgar

Efficacement ; façon Attila ?

Gus

Je ne pense pas : après tout, les haut fonctionnaires européens ont une culture très similaire à celles des haut fonctionnaires français. Mais dans les discours, ça, oui, vous pouvez y compter il y aura du verbe haut.

valery

"l'Union a bien assez de compétences pour organiser l'essentiel de la vie sociale en Europe, et donc, en France."

Vous écrivez beaucoup de choses mais vous ne prouvez pas grand chose.

Gus

Je ne vais pas me répéter sans cesse : même s'il est de procédé courant chez les intégristes de la construction européenne de nier l'existence de débats passés, de reposer sans cesse les mêmes questions, de réécrire ad nauseam les mêmes arguments, Google doit connaître l'existence de plus de deux cent billets de ma main sur ce blog, dont sans doute plus de billets pro-européens pour cette année que n'en auront écrit nombre de commentateurs europhiles revendiqués.

S'il faut argumenter sur ce point précis, considérons ceci : l'essentiel de notre existence, hors cercle familial, s'organise autour du marché commun : comme consommateur ou acteur, ou par interaction avec les services publics : domaines pour lesquels, à l'exception notable et effectivement d'une importance considérable en France du moins des professions protégées, l'Union a l'essentiel des compétences.

AP

La suppression du Sénat ?

Mais pourquoi tant de haine envers le Sénat, cela confine à l'acharnement même sous forme trollesque.

Gus

Mon argument ( http://publiusleuropeen.typepad.com/publius/2008/05/leurope-cette-g.html ) me semblait pourtant limpide : le travail du Sénat fait doublon avec le travail de Parlement Européen. Et puisqu'on ne peut pas toucher au Parlement Européen, c'est au Sénat qu'on devrait tailler un short, puisqu'on cherche des économies, de la simplification administrative, etc.

dg

Ha bon ?

Et pourtant le Sénat n'a pas que ce rôle là que je sache.
D'autant que les collectivités territoriales ont changé de couleurs pour certaines et que les grands électeurs ne seront plus les mêmes.
Mais à moins d'y voir l'intention d'un barrage à l'opposition au Sénat.

Pas du tout d'accord avec vous politiquement parlant !

Gus

J'essaie d'éviter le volet politique de la question : je ne fais que remarquer que les sénateurs connaissent les missions du Parlement Européen.

Gino

Je n'arrive pas à voir comment en partant du paquet télécom on arrive à la conclusion que l'UE organise l'essentiel de la vie sociale européenne, sincèrement.
Le paquet télécom ne relève pas des compétences de l'union? Et si c'est tout de même le cas comment ceci constitue-t-il un exemple flagrant d'ingérence dans la "vie sociale"?

Gus

Gino : "S'il faut argumenter sur ce point précis, considérons ceci : l'essentiel de notre existence, hors cercle familial, s'organise autour du marché commun : comme consommateur ou acteur, ou par interaction avec les services publics : domaines pour lesquels, à l'exception notable et effectivement d'une importance considérable en France du moins des professions protégées, l'Union a l'essentiel des compétences."

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.