Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Bienvenue... | Accueil | Ballade irlandaise? »

12 avril 2008

Commentaires

Ludovic

C'est dans ce cas qu'on se dit que les différences d'approches face à un problème qui ne peut rester national est vraiment gigantesque. Pendant que des structures françaises se mettront en place et ne pourront pas grand chose, au niveau européen la loi va aller contre nos options, nous forçant à terme à modifier la législation pour s'adapter au droit européen. D'où perte de temps, mauvaises options et réputation désastreuse.

Sensc

Généralement l'éloignement du "citoyen moyen" et la réceptivité aux sirènes lobbyistes vont de pair. Simple humeur ou le début d'une mutation ? On attends toujours des revirements sur la question des OGM qui traduiraient mieux l'opinion des citoyens sur la question

Patrick C.

@ Sensc: la position du parlement européen sur les OGM n'a jamais été très favorable, c'est plutôt la commission qui leur est favorable. Ne pas mélanger tout le monde.

Ludovic

Y a-t-il un document, un rapport, une prise de position officielle de la Commission qui permette d'appuyer cette théorie sur les OGM? Est-ce que la Commission est si favorable que cela aux OGM ou ne fait-elle que réagir aux lobbies?

dg

Ludovic, votre dernière phrase ne forme qu'une seule et même question.

http://www.greenpeace.org/raw/content/france/press/reports/ogm-commission-europeenne.pdf
http://ec.europa.eu/food/food/biotechnology/index_fr.ht
La réglementation en cette matière.


l'Europe est avant tout l'Europe des industries et financiers , avant les citoyens et il est certainement plus facile de convaincre un commissaire de favoriser la réglementation OGM que de convaincre un français d'en manger ...

En ce moment, nos chers adeptes du libéralisme économique doivent se ronger les ongles, car leurs belles incantations de l'"incontournable" marché libre et auto régulé vont enfin trouver le cadre d'une démonstration pratique de leur postulat idéologique ....
Cela réjouira certainement ceux qui vont crever de faim dans les semaines à venir...

C'est curieux, cela paraît laisser totalement indifférent PUBLIUS.
Pourtant, voilà une belle illustration de ce qu'il est interessant d'obtenir par l'application du libre marché pour enrayer la pauvreté et réduire les inégalités....

Gus

Il sera intéressant de suivre ce qu'il adviendra exactement de cet avis du Parlement Européen.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.