Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Le crime du 4 février ? | Accueil | Pendant ce temps, chez nos voisins »

05 février 2008

Commentaires

Jean Pierre Pornaud

Ce Traité est trop dangereux, car si jamais les sociaux-démocrates deviennent majoritaire au prochaines élections européennes, ils risquent d'imposer des règles supranationnal trop restrictive pour le libéralisme.

Rejoignez notre mouvement CECILIA FOR HYPERPRESIDANTE: http://desirderevanche.blogspot.com

Gus

You forgot Slovakia !

http://www.euractiv.com/en/future-eu/slovakia-hold-eu-treaty-vote-amid-opposition-protest/article-170092

J'ai aussi personnelement bon espoir en le talent de Gordon Brown

valery

J'attend la ratification du traité pour me réjouir :-)

Gus

En attendant le suivant :-) ? Prévu en ... 2014, c'est ça ?

edgar

Combien faut-il de parlementaires pour changer une ampoule électrique ? 908, précisément...


Heureusement que c'est ouiste comme humour, d'aucuns auraient pu y voir un soupçon d'antiparlementarisme primaire.

Hugues

Gus,
"La Slovaquie ? T'en connais, toi, des Slovaques ? Rien à foutre des Slovaques"
Jean-Luc Mélenchon, Oeuvres complètes.


Valéry,
Moi aussi, en fait. Mais une chose à la fois. Note qu'en voyant un Valéry sous ce commentaire, j'ai eu un choc. Jusqu'à nouvel ordre, l'ex-ex n'est pas très satisfait de la tournure que prennent les événements.

Edgar,
Oui, la confusion est compréhensible. Mais l'humour des ouistes est parfois difficile à saisir. C'est que nous sommes bien plus fins que ces nonistes convaincus d'être les seuls à pouvoir sauver le monde.


dg

" je me félicite de ce que mon propre pays ne soit plus, depuis hier, le plus arrogant des idiots du village"

Drôle de vision, un peu hautaine, voire méprisante, à l'égard de certains de vos pairs qui sont loin d'être les activistes et parvenus qui dictent pour partie les décisions qui se prennent en leur nom.
Moi qui pensait que les européophiles étaient des personnes douées d'une empathie à la hauteur du projet
européen...je déchante.


Zitizen Ken

la route est droite, mais la pente est forte.

A quoi bon réfléchir quand il suffit d'obéir ? Je m'en vais de ce pas rédiger mon eurocritique.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.