Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Les militants pour le Traité de Lisbonne se mobilisent pour le 4 février | Accueil | Force Ouvrière prend position »

04 février 2008

Commentaires

Ludovic

Je ne suis pas sûr de bien comprendre le raisonnement. Cela voudrait dire que les ménages français s'endettent actuellement beaucoup (trop, visiblement) pour soutenir une croissance qui n'est pas, nous dit-on, encore suffisamment forte. On est donc totalement dans l'artificiel, c'est ça?
De là, on peut comprendre le choix de la BCE de maintenir des taux d'intérêt élevés pour ne pas favoriser encore plus le crédit en donc accroître la croissance artificielle, c'est ça aussi?
Merci pour vos réponses!

Gus

Attali a eu à une époque une manière bien à lui de commenter la chose que je déformerai encore ainsi en disant que grâce à un accès facile au crédit, les français peuvent consommer davantage de produits importés.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.