Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Geremek, un meilleur candidat que Blair | Accueil | Vous sauriez mieux que nous leur dire pourquoi Lisbonne »

23 janvier 2008

Commentaires

valéry

Si ça les amuse...

Gus

Imaginez qu'il en sorte un "oui"...

Après tout, ils ont choisi la circonscription électorale du ministre des affaires européennes.

Abdul-Rahim

L'appelle pour un référendum sont bêtes en considérant que la traité ne change pas les droits et procédures basiques du système britannique, il ne représente pas un change constitutionnel, donc, pourquoi ne laisse ce travail à Parlement.

Gus

Je suppose que le choix d'aller en Irak avait été un choix national pour le Royaume-Uni. Combien de temps cela le restera-t-il avec un ministre des affaires étrangères de l'Union ?

Mourir pour son pays est une éventualité à laquelle un citoyen ne peut entièrement se dérober. Laisser ou non à Bruxelles la possibilité de savoir si vous ou des membres de votre famille doivent partir au loin au nom de telle ou telle cause est certainement une question de souveraineté dans de nombreux états.

valery

"Combien de temps cela le restera-t-il avec un ministre des affaires étrangères de l'Union ?"

La fonction de ministre des affaires étrangères était prévue par le traité constitutionnel mais n'existe plus.

Par ailleurs l'unanimité reste de mis pour tout ce qui concerne les affaires étrangères.

Gus

Je m'appuyais sur la termonologie choisie par Jean Quatremer dans son blog :

"De même, le ministre des Affaires étrangères de l’Union aura-t-il la responsabilité de la politique étrangère stricto sensu telle qu’elle existe aujourd’hui ou aura-t-il autorité sur le commerce international, la politique de développement, etc. ? "

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2008/01/mettre-en-uvre.html

Il me semble d'ailleurs que VGE lui-même n'avait pas semblé remarqué que ce point du TCE avait disparu...

edgar

Mais Valéry n'est pas à une approximation près. Et avec un aplomb toujours inébranlable.

valéry

@edgar : c'est un spécialiste qui parle...

club-cordelier

Bon là, c'est une chamaillerie un peu stérile sur les mots...
Les termes de J4M :
"...les habits de ministre des affaires étrangères de l'Union (je me refuse à l'appeler "Haut Représentant pour la politique étrangère" comme l'ont exigé et obtenu les Britanniques)."
Le terme exact dans le traité, c'est bien "Haut Représentant pour la politique étrangère", la fonction existe toujours...
Sur l'unanimité, est-ce bien confirmé ? C'est ça, qui est important dans le dialogue de gus et valery, si on veut débattre de qui doit être envoyé où par qui pour y mourir...

Gus

à mon avis tout à fait personnel, ce n'est pas si clair que ça : les citoyens envoyés au loin sont des moyens, les textes parlent de finalités.

Gus

Et je ne suis manifestement pas seul à me poser quelques questions sur ce dossier sur lequel la présidence française a déclarer souhaiter oeuvrer : donc, après la ratification de Lisbonne par la France, selon l'actuel calendrier :

http://euobserver.com/9/25544

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.