Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Le mauvais exemple | Accueil | Dublin abandonne son projet de réseau Wi-fi municipal »

12 janvier 2008

Commentaires

Sylvain Reboul

Le problème vient du fait que la recours à la voie parlementaire pour ratifier Lisbonne est un engagement des états signataires qui fait partie du traité lui-même et qui, vu sa technicité, ne peut être soumis à référendum, sauf à exiger que chaque citoyen fasse la lecture intégrale d'une texte illisible.

Une seule exception l'Irlande dont la constitution fait obligation de recourir au référendum. mais je souhaite bien du plaisir aux irlandais...

Gus

Nous avons donc affaire à un traité simplifié mais plus complexe que celui rejeté par référendum, qui par ailleurs contient toutes les "avancées" du TCE selon VGE mais en contient d'autres que personne n'énumère qui valident l'ensemble tout en le simplifiant.

Je crois avoir compris : Lisbonne, c'est le plan A+ d'Onesta, mais lui-même l'ignorait.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.