Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« "Aucun fait objectif n’a jamais pu prouver que les élargissements de 1995 et de 2004 ont ralenti le système décisionnel de l’Union" | Accueil | Un référendum serait nuisible à la construction européenne »

21 novembre 2007

Commentaires

GC

Waow, ça c'est de la réaction rapide.
je reviens de l'audition de Barrot au parlement européen, et effectivement, je trouve qu'il a bien défendu ses choix de financement des RTE, compte tenu du budget assez maigre dont il dispose. et c'est vrai que vu l'image qu'il peut avoir, c'est étonnant !

Gus

Contrairement à la plupart des commentateurs de l'UE, je considère que le fait que l'on puisse être embarqué dans la construction européenne et la critiquer favorise la construction européenne.

Même si je regrette (pour les catalans, notamment) que les raisons pour lesquelles Barrot ait reçu le soutien de l'Espagne pour avoir le portefeuille des transports ont été remisées au placard des bonnes intentions, je constate qu'un Commissaire issu d'un pays désormais majoritairement critique dans son discours dominant du moins de la construction européenne (les défenseurs restant silencieux) a les mains bien plus libres que lorsqu'il est lié par le soutien hypocrite, revendiqué et affiché de tant de corporations.

Etudiant X en Droit

Il est clair qu'il a mis le paquet sur le transport ferroviaire. Peut-être était-il temps de favoriser le lancement du fluvial. Ce premier reste une bonne solution, et il a l'avantage de mieux répartir les budgets entre différents états. Surtout quand c'est du transfrontalier, plusieurs pays en bénéficient. D'autant plus que le fluvial concerne quasiment que le fret.

GC

J'avoue que je ne suis pas au courant de cette histoire entre Barrot et l'Espagne. Savez vous où je peux en savoir plus ?

Gus

Pas mal de choses à lire sur le site web de l'association des cadres catalans de Toulouse ou concernant l'Eurorégion Pyrénées-Mediterrannée, association internationale de régions ( Baléares, Pays Basque, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Catalogne, Aragon ), imaginée à la grande époque de la mode de "l'europe des régions" et formalisée un poil trop tard, qui se présente couramment comme une des zones les plus peuplées d'europe, qui hésite encore à se poser en interlocuteur distinct des états.

jacques

Bouteille à la mer !

Vu que l'Europe ne peux accueillir tous nos Amis Africains et qu'il serait bon d'amplifier les aides et réalisations sur leurs territoires afin de fixer et développer leur économie ainsi que de leurs donner l'envie d'être des acteurs de la mondialisation et qu'ils puissent trouver peu à peu une certaine qualité de vie en leur pays... car le bien être à venir en leurs pays ferra d'eux des démocrates et stoppera enfin les infusions de sang versées !
Je fais appel aux ex-personnel du rail et retraités des chemins de fer qui ont d'abord du coeur et "la pèche" afin d'améliorer une ligne existante dans un pays de l'Afrique de l'Ouest qui à fait des efforts certains de démocratie et qui ne fait pas parler de lui, sinon en bien dans sa gouvernance.
Ai besoin de vous "spécialistes" pour d'abord trouver gracieusement ou à moindres coûts des matériels ferroviaires plus utilisés en Europe et qui feraient le bonheur de nos Amis Africains. Charge à nous "Organisation en devenir, avec personne de bonnes volontés", pour rechercher ces matériels, pour exporter en ce pays, pour organiser l'ensemble de cette ligne et selon, la continuer, selon les possibilités du terrain. Avis aux retraités du Rail, en pleine forme qui désire s'investir dans leur domaine d'antant pour la bonne cause et je ne doute pas un seul instant que les grandes régies du Rail ainsi que les Organisations Européennes appuis cette idée généreuse.
A très bientôt de vous lire et d'avancer dans cette idée.
Jacques

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.