Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« [Breves] La France et l'énergie en Europe | Accueil | Je ne suis pas fédéraliste »

25 mars 2007

Commentaires

Laurent

Superbe... Merci et vive l'Europe

Xavier

Très beau texte. J'espère qu'Angela Merkel redynamisera l'Europe! :-)

Sisyphos

Sorry to spoil the party: If Europe can celebrate its 50th birthday today, it is only thanks to the US: http://sisyphosmount.blogspot.com/2007/03/european-birthday-thank-you-america.html

Gerard75

Desolé de venir ternir vos lyriques envolées mais en France nous avons un personnage qui prétend a la fonction supreme et qui a des droles de pensées !
Lisez d'urgence :
http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2007/03/la_nause.html#more

Et en plus, ses partisans en sont tres fiers

http://www.u-m-p.org/site/index.php/ump/s_informer/discours/nicolas_sarkozy_a_nice

Gérard

Egeg

Ah oui en effet !
Et ce type la veut etre président, representer la France a l'etranger ?
Il a l'ait plutot dangereux non ?
Enfin moi je voterai pas pour lui
Eg

Forever

J'ai déjà réagi sur le blog de Jean Quatremer a ce discours de Nicolas Sarkozy.
Plus rien ne peux plus nous etonner. Il le dit bien lui meme "Tout est possible"
J'epere que ce scandale sera largement diffusé partout en Europe que je sais tres attentive a nos presidentielles.
Sophie (France)

xavier  de sousa

AUCUN RESPECT POUR LE « NON » FRANÇAIS AU TCE.
Auteur : xavier de sousa


Huit pays de l’UE se sont réunis à Riga (Lettonie), ce 11 avril 2007, pour insister sur l’application du Traité Constitutionnel Européen ,en dépit du NON de la France et de la Hollande et de la Déclaration de Berlin.

L’Union Européenne a des pays Membres qui récidivent dans le cadre du TCE, sans se soucier des conséquences de leur action sur l’équilibre fragile trouvé avec la Déclaration de Berlin, le 25 mars 2007, par les 27 pays Membres de l’UE.

En effet, hier 10 avril- la presse ne mettant apparemment pas en évidence cette information - à Riga (même ville où ,au mois de novembre 2006, a eu lieu la réunion du Conseil des Chefs d’Etats Membres de l’Otan) , huit Chefs d’Etats Membres de l’UE se sont réunis pour faire avancer le Traité Constitutionnel Européen.

L’Allemagne,l’Italie,l’Autriche,la Finlande,la Lettonie,le Portugal,la Pologne et l’Hongrie continuent à tisser leur toile, profitant du fait que la France est occupée par l’élection présidentielle et que, dans la campagne des candidats, l’Europe n’est pas au cœur de leurs débats.

Aujourd’hui, le Président italien Napolitano a déclaré que « la réunion du Conseil européen du mois de juin 2007 devra prendre une décision définitive sur l’application du TCE, à partir de 2009. »

Hors, la même Angela Merkel a mis en évidence, le 25 mars 2007 à Berlin, que :

- dans le Traité modifié, le mot Constitutionnel est banni ;
- lors du Conseil européen en juin 2007, une Intergouvernementale aura
pour mission de modifier le Traité de 2004 et de présenter le nouveau Traité avant le début la Présidence européenne de la France (du 1er juillet 2008 au 31 décembre 2008).

De toute évidence,le TCE, ratifié par les 18 états Membres de l’UE du Club néo-libéral de Madrid, est mort à sa naissance.

A’ quel jeu certains membres de l’Union Européenne sont-ils en train de jouer ?

Cela ressemble au jeu de l’oie : à chaque déclaration de l’UE, utile à aller de l’avant sur le chemin d’un accord sur la réforme d’un Traité rejeté par plusieurs millions de citoyens européens, voilà que surgissent des états Membres de l’UE réaffirmant le status quo de la signature faite à Rome, en automne 2004, (entre autres de la Turquie) du Traité Constitutionnel Européen ;retour à la case de départ…

Le Président d’Alelio du groupe politique européen Alliance Etats Unis d’Europe avait donc raison, lors de l’interview qu’il m’a accordée en février 2007,après la réunion des Etats membres (18)de l’UE du Club de Madrid ,de se préoccuper pour le futur des citoyens français et européens qui,disait-il,ne sont pas au cœur des préoccupations du Club de Madrid, dont le souci principal consiste à aller de l’avant pour construire une nouvelle Europe néo-libérale.

En constatant l’arrogance avec laquelle les 8 Chefs d’Etat, présents aujourd’hui à Riga, insistent pour continuer à porter de l’avant le TCE,je ne peux que donner raison au Président d’Alelio.

La France et les Français ont la responsabilité citoyenne de choisir un Président de la République qui défendera à bras le corps le modèle social français et, de surcroît, le modèle européen,car des millions de citoyens européens ont le regard tourné vers eux,confiant dans les valeurs universelles incarnées par la France depuis les Lumières.

Mahaley

Sounds great to me BHTDWIK

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.