Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Humeur : communauté pan-européenne de l'énergie | Accueil | Du droit de pétition existant »

04 mai 2006

Commentaires

Philippe Gras

Tout cela n'est guère étonnant. Les institutions européennes ne constituent pas l'essentiel des préoccupations des gens, et les fonctionnaires, les parlementaires qui y travaillent ont également plein de choses plus passionnantes à faire. Puisque la nature a horreur du vide, il convient alors à toutes sortes de gens de donner quelque consistance à ce grand laboratoire juridique que sont les institutions européennes. C'est forcément la porte ouverte à pas mal de dérives, mais qui s'en soucie ? Rappelons-nous seulement l'affaire de la directive Bolkenstein en France, dont le public n'a eu connaissance qu'à la faveur d'un débat obligatoire...
Découvrez l'actualité en vers et contre tout sur http://poactu.canalblog.com/

Adrienhb

Désolé mais des phrases un chouïa plus courtes auraient rendu votre post bien plus intéressant à lire... ;-)

A.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.