Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Nee | Accueil | La Lettonie ratifie le TECE »

02 juin 2005

Commentaires

indigne

merde, « jouIr »

Praxis

@ RilaX et Philippe :

"c'est pas le plus important. Ce qui compte c'est que la Turquie reste bien à l'écart"

J'aurais aimé mettre en gras 'le plus important' et 'bien à l'écart' !

Philippe nous glisse souvent de petites phrases sur la Turquie.

Alors RilaX t'es bien gentil de prendre sa défense, mais tu as suivi les interventions de monsieur ? (s'il est pas un minimum rasto et/ou xéno, je me la coupe)

En fait, je m'en fous, c'était pour m'amuser un peu. Il n'y a aucun doute : Philippe a des peurs mal placées, la Turquie n'a qu'un rapport très lointain avec nos discussions et commentaires, ce qui ne l'empêche pas de déclarer : 'LE PLUS IMPORTANT c'est que la Turquie reste BIEN A L'ECART'

Allez, c'est pas grave, il faut de tout pour faire un monde, même des rastos/xénos, ce qui compte c'est de réussir petit à petit le pari de l'intégration.

RilaX

Personelement, j'avais vu du second degres.
Et apres relecture, vous remarquerez un smiley a coté, signe de moquerie.
Pour la xenophobie pretendue de phillipe, je lui laisse le soin de vous montrer qu'il n'en est rien.
Votre jugement a peut etre été un peu rapide...

Praxis

Dans ce cas, il y a deux Philippe sur ce blog...

Mea culpa si c'est le cas.

Nade

y'a pas marqué qu'on a le droit de respirer dans la constitution! Et vous faite quoi la? Aller , tous en prison !

Eolas

@ Fulcanelli : "La démocratie représentative (pour Eolas) a pour ressort le fait qu'en règle général, ceux qui gouvernent sont censés être vertueux, lucides et plus éclairés que le peuple."

Qu'est ce que je peux dire comme conneries quand vous parlez à ma place...

Fulcanelli

Qu'est ce que je peux dire comme conneries quand vous parlez à ma place...

Le "pour" était en fait un "clin d'oeil" mais comme j'étais pressé, j'ai opté pour le "pour".

Il ne faut y voir aucune intention maléfique.

quibou

Si on ne veut pas aller au Macdo, on n'y va pas. La maladie qui rend les enfants obèses s'appelle "les parents". Le "droit à une alimentation saine" vaut "le droit de respirer". Bon.

J'en tire la conlusion suivante : chacun fait ses choix en toute connaissance de cause. En être rationnel, qui soit choisi de devenir obèse en toute connaissance de cause, soit choisit de ne pas s'informer qu'il existe des risques de devenir obèse. Ceux qui sont obèses le sont de leur faute propres ou du moins de celles, héritée, de leur parents.

Je ne suis pas d'accord. Il ne s'agit pas de s'enfermer dans le débat stérile liberté/déterminisme, mais de bien considérer que réduire les causes de la malbouffe à la responsabilité de ceux qui la consomment est typique de la pensée libérale et généralement de ceux que Pivot appelait en 1992 "les préservés du destin".

En d'autre terme, l'offre a une incidence importante sur la demande. Dire que la bouffe de merde existe juste parcequ'elle consommée par des gens qui choisissent sciemment de le faire, c'est se foutre de la gueule du monde, bande d'empaffés. Ah dieu je me retenais depuis longtemps de vous traiter de sales ********** qui n'aimer rien tant que de ********** et de *******. (censurés pour cause d'immondes insultes rabaissantes)

C'est la raison pour laquelle je ne trouve pas stupide du tout l'idée d'inscrire le "droit à une alimentation saine" dans une constitution puisque pas de mal de gens en sont privés. Puisque la responsabilité des indusctriels de l'agro-alimentaire vis-à-vis des consommateurs n'est pas disponible en stock et n'existe sans doute d'ailleurs même pas (tout comme celle de ceux qui ont contribué à autoriser légalement le fait que seulement 3% des additifs chimiques dans l'alimentation industrielle soit préalablement testé sur le plan toxicologique), je trouve bon que la loi incite à la responsabilité.

Cette simple inscription ne suffirait pas : il faudrait bien sûr en parallèle élaborer des programmes d'éducation à l'alimentation (appel à projet et des subventions destinées aux associations), tester l'ensemble des additifs actuellement utilisés, appliquer systématiquement le principe de précaution, durcir le droit du travail en faveur du salarié (rapport aux conditions de travail des fast-food)... j'en oublie, c'est insuffisant ...

bref, une vraie politique de santé publique, quoi, dégagée de l'exigence de croissance et de pognon à tout prix qui la supplante (la santé publique) actuellement.

D'ailleurs, c'est facile, elle supplante tout.

Eviv Bulgroz

@guibou


L'obésité c'est un ratio : ce que tu avales/Ce que tu dépense/ce que tu chie.

On peut sans aucun pb devenir obèse en bouffant du Bio labellé. De mêm aller au Mac Do de temps à autres n'a jamais rendu obèse.

Mais il y a certes des produits plus "dangereux" que d'autres. Je suis pour l'interdiction des pubs genre 0% Fat dans des sucettes. Pour l'interdiction des distributeurs dans les lycées. Etc.

Mais, là on est dans une crise mega grave de la construction Européenne et on veut m'imposer le doit à manger "sain" (qui ne veut pas forcément dire grand chose. encore une fois un Mac Do c'est sain, c'est l'abus qui ne l'est pas. Ou alors vous interdisez également toute charcuterie). Et autres balivernes"bien pensante" qui coûtent pas cher à formuler. Non.

De plus c'est un peu un faux procès à l'UE qui imposent des normes (genre peche et poisson), qui a tenté des trucs sur le front du sel dans la bouffe industrielle etc .

Et il manque interdire définitivement le chômage dans cette nouvelle constitution, non ?

Fulcanelli

Ce qu'il y a de bien, c'est qu'avant comme après, rien ne change, pas plus le gouvernement que les fantasmes des internautes activistes.

Pourtant, il s'est passé un événement majeur. Pourquoi n'avez-vous pas le désir de comprendre et de jouer une autre partition ? Il faut anticiper. J'avais déjà tout dit sur le NON bien avant le verdict, maintenant, je spécule sur 2007 et sur un plan F.

Eviv Bulgroz

@ Fulca

Ah plus d'obèses grâce au refus du TCE ?

Pouvez vous imaginer, que si évidemment j'accepte ce vote, je ne dois pas pour autant changer ce qu'il y a dans ma tete. Nous avons perdu. Mais nous n'avons pas à nous reprogrammer. Ca ne signifie pas que nous avions tort. Enfin ? Ou alors c'est une vision de la démocratie terrifiante.

Fulcanelli

J'ai bien compris que rien a changé dans les têtes mais il faut avancer d'une case dans le temps. Un peu de psycho sommaire. Au moment d'une séparation dans un couple, on ne peut plus débattre sur d'hypothétiques vanaces à Iniza ou ailleurs, parce que c'est fini, fini

Il y a un travail de deuil à faire. Mais je ne veux pas donner des leçon, je suis pas du côté adéquat, ni d'ailleurs donneur de leçon bien que parfois, j'incline vers ce côté assez déplaisant

Eviv Bulgroz

@fulca

Je n'ai pas de plan B. Je n'ai pas la main. je (enfin je ça ne veux pas dire moi) ne l'aurais pas avant ..... 10 ans.

J'observe atterré l'évolution de la situation. L'évolution des positions. Petit à petit ceux qui disaient que c'étaient le TCE qui n'était pas bon se démasquent. On me propose régulièrement l'exil. des gens dans leur fort intérieur sans doute persuadé d'être démocrate, européen et tolérant. Et que je suis un salaud d'exploitateur social traître corrompu.

Or les mots ont un sens. je reste atterré et triste. c'est mon droit. Ce n'est pas le non qui me fait mal, une fois encore, c'est le discours autour du non.

Fulcanelli

Le discours du Non s'est nourri du discours du Oui, comme le capitalisme du communisme, le facisme de l'anti-facisme, le racisme de l'anti-racisme etc.....

A aucun moment je n'ai été dupe du jeu que j'avais même dénoncé dans mes analyses de 2001. Mais quand il y a un scrutin, il faut choisir un camp ou s'abstenir et comme je suis assez déterminé (comme ce cher de Villepin) dans des concictions et des responsabilité, j'ai occulté les failles du NON et agrandi celle du OUI. Le TCE n'est ni bon ni mauvais mais orienté dans un sens économiste et bureaucratique. Il est le compromis entre les défauts de la bureaucratie et les défauts de la concurrence sauvage

Sinon, pour toi qui est dans la recherche, voici ce texte. Il n'est pas simple, il est transersal, mais tu peux le comprendre

http://www.u-blog.net/FulcanelliSciences/article/EDRF

margit

"Mais je ne veux pas donner des leçon, je suis pas du côté adéquat, ni d'ailleurs donneur de leçon bien que parfois, j'incline vers ce côté assez déplaisant"
Tiens, il y a des minutes de vérité chez Fulcanelli :-))

Fulcanelli

mais il n'y a pas de minute de vérité car je cherche toujours la vérité et j'y suis souvent, plus que toi qui trace un NON brun. Je te signale qu'en 2002, il y a eu une mobilisation sans pareille contre le FN et j'ai voté Chirac au second tour alors ton fantasme sur la brunitude du NON... eh bien je censure ce que j'ai à te dire

voici une note du 9 septembre 2004

http://www.u-blog.net/Fulcanelli/note/245

Tu en penses quoi ?

Eviv Bulgroz

tss tss pas que brun

L'alliance rouge/brun (un classique historique) c'est entre 60 et 80 % du Non (j'attend de regarder mieux les enquètes pour affiner). C'est le couple structurant du Non. d'autres forces, parfaitement sympathiques, ou purement calculatrices se sont ralliées à ces forces habituelles en France. Et qu'il ya un paquet de dupé. oui à une alimentation saine en Europe.

le pb c'est qu'elles ont tenus le même discours. Et c'est là où je ne peux plus

Fulcanelli

""c'est entre 60 et 80 % du Non""

Tu en sais quoi, tu sais qui est rouge ou brun, tu fantasmes et je peux te rétorquer, c'est entre 20 et 30 % du NON ce qui plus proche de la réalité.

margit

Merci Eviv, c'est exactement où je voulais en venir mais c'est difficile d'ouvrir les yeux à un aveugle qui ne veut pas voir.
@ fulcanelli
Ce que j'en pense :
"C'est ennuyeux"....:-))


Quoique

@Krysztoff

Très tard !! mais pris du plaisir aux définitions et différences entre "citoyen" et "société civile" en débat avec Eolas

Juste pour le plaisir, quelques citations

Extraits de l'article de l'Encyclopédie de Diderot sur "citoyen"

Le mouton peut être changeant ;

"Dans les temps de troubles, le citoyen s’attachera au parti qui est pour le système établi ; dans les dissolutions de systèmes, il suivra le parti de sa cité, s’il est unanime ; et s’il y a division dans la cité, il embrassera celui qui sera pour l’égalité des membres et la liberté de tous."

Autre citation qui confirme votre recul face à "société civile" et au contraire, la justification "première" d'une certaine jouissance que semble avoir Eolas à l'approcher ;o)

"Aristote, en admettant les distinctions de sociétés civiles et d’ordre de citoyens dans chaque société, ne reconnaît cependant de vrais citoyens que ceux qui ont part à la judicature, et qui peuvent se promettre de passer de l’état de simples bourgeois aux premiers grades de la magistrature ; ce qui ne con vient qu’aux démocraties pures. II faut convenir qu’il n’y a guère que celui qui jouit de ces prérogatives, qui soit vraiment homme public ; et qu’on n’a aucun caractère distinctif du sujet et du citoyen, sinon que ce dernier doit être homme public, et que le rôle du premier , ne peut jamais être que celui de par ticulier, de quidam."

Et pour finir un lien interdit à Eolas :o), texte partisan mais qui ouvre des axes de recherches variés sur "société civile" (aller directement au paragrahe 3 La gouvernance)
http://www.travail-social.com/oasismag/imprimer.php3?id_article=334

socdem

France et Hollande, j'arrête de bouffer du fromage.

briz

et bientôt tu ne pourras plus aller planquer ton pognon au Luxembourg. Le non y monte, y monte, ...
au point que le PM luxembourgeois menace de démissionner si le non l'emporte chez lui.

Qu'est-ce que c'est que ces peuples qui ne supportent pas qu'on veuille faire leur bonheur malgré eux ?

flasherx

Je suis très heureux de voir nos politiques enfin remis en question. Ils n'ont pas encore compris que les peuples en ont marre que des décisions soient prises sans qu'on écoute ce qu'ils ont a dire.
Les francais ont dit non a la constitution, mais pas seulement a ca. Ils ont dit non a l'intégration de la Turquie, ils ont dit non aux menaces de délocalisation a 110 euros par mois, ils ont dit non a l'ouverture a des pays concurrentiels et non partenaires, ils ont dit non à la non protection de leurs interets, ils ont dit non à un Euro qui leur a fait perdre du pouvoir d'achat sans aucune raison valable... Et il y en a d'autres.
Que dire de la Pologne qui après etre entrée dans l'union a acheté des boeing et des avions militaires americains? Que dire de la France et de l'Allemagne qui ne peuvent pas respecter le pacte de stabilité sans que cela affecte leur adhesion dans l'union? Est-on en mesure d'imposer une mesure aux nouveaux entrants alors que les pays fondateurs n'en sont pas capable eux memes(et quels pays!)?

Les francais ont dit non, ils ont eu raison de manifester leur mecontentement. D'autres pays risquent de suivre, c'est deja le cas des Pays Bas.
Il est temps que les politiques qui nous gouvernent apprennent enfin a écouter ce que leurs elus ont à leur dire:

Savadesoi

@flashers

Tu es un vrai citoyen Européen car profondément d'accord avec la Commission qui ne voit dans les politiques nationnaux que des bons à rien qu'il faut éliminer.

"L'Union européenne et le projet d'intégration est un projet bâti par les élites politiques", a déclaré Mme Wallström. La commissaire européenne chargée de la stratégie de communication propose un "plan D pour Démocratie". "Nous devons travailler ensemble pour permettre aux citoyens de participer et d'avoir leur mot à dire", a-t-elle ajouté. M. Johannes VOGGENHUBER (Verts/ALE, AT) a abondé dans son sens. Il reproche aux gouvernements de l'UE d'avoir utilisé l'Europe comme un bouc émissaire et d'avoir mal expliqué la Constitution à leurs citoyens."
(Communiqué sur Europa du 06/06/2005)

Allons resaisissons nous, il faut supprimer nos politiques et la politique fouteuse de m.... pleine d'allégations mensongères notamment sur le bonheur.

Briz tu semble contaminé par ces allégations, append à être toi-même relis les textes fondamentaux régulièrement diffusés par la Commission.

Eviv Bulgroz

@fasherx

Je partage votre analyse presque point pour point : ce doit être peu ou prou le discours de la majorité des nonistes de droite comme de gauche. Cependant :

- On est dans une démocratie, fréquemment appelé à s'exprimer sur l'Europe spécifiquement ou via les élections nationales, où mon vote s'est systématiquement porté sur des partis que je savais pro-UE.

- Il ne vous aura pas échappé que les partis qui tiennent votre discours ont du mal à prendre le pouvoir, il n'y a aucun complot élitiste, ils ne s'entendent pas ensemble et ne parviennent à dégager une majorité, c'est tout.

- On est dans une démocratie, si si. Ne faites pas votre consommateur aigri parce que la freebox a 10 jours de retard. Profitez de votre victoire. Ne baissez ni croisez les bras. IInfiltrez l'un ou l'autre parti pour le rendre plus dynamique. Créez votre parti, seul capable de fédérer les forces que vous représentez (je propose le Parti de la Nationale-Protection).

-Ffectivement, l'exil n'est plus loin.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.