Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« Amertume, déception et tristesse | Accueil | Première démission à la suite du résultat de ce soir »

29 mai 2005

Commentaires

fmod

@Guillaume
Oops, délosé Guillaume (Vive le PhpBB…:-)).

Manu K

Chez nous en Belgique, Guy Verhofsdadt aurait présenté la démission de son gouvernement au Roi. Et, celui-ci l'aurait acceptée.
-----------------------

A lire aussi :
Edito d'Alain Hertoghe : "Indécence politique"

(Paris) - Un homme autiste occupe l'Elysée. Jacques Chirac n'envisage ni de démissionner ni même de dissoudre l'Assemblée nationale. En dépit de la claque retentissante adressée par les Français au traité européen qu'il a signé, à son propre bilan et à son gouvernement. En 2004, trois gifles électorales n'avaient pas suffi à convaincre le président de changer de premier ministre. L'ouragan politique du 29 mai le décide enfin. Trop tard, trop peu… Et il ne manquerait plus qu'il remplace Jean-Pierre Raffarin, le chantre de la France d'en bas, par Dominique de Villepin, le poète des cimes. Le verbe arrogant gouvernerait alors plus que jamais l'Hexagone, mais les envolées lyriques ne suffiraient ni à répondre au ras-le-bol des citoyens français ni à l'agacement des partenaires européens. Il y avait quelque chose de surréaliste à voir, dimanche soir, les ministres défiler en service commandé sur les plateaux de télévision pour répéter à l'envi que les Français devaient serrer les rangs derrière le président de la République. Un appel au rassemblement derrière Jacques Chirac ? Est-ce réellement le message que croient pouvoir entendre les chiraquiens derrière le résultat du référendum ? Quand le peuple impose un tel camouflet aux quatre principaux partis de gouvernement (UMP, UDF, PS et Verts), n'y a-t-il pas d'autre leçon à en tirer ? Dans la crise nationale et européenne qui s'ouvre, la France aura besoin d'un président et d'une majorité parlementaire pleinement légitimes. Allons, monsieur le président, un peu de courage, un peu de bon sens, un peu de décence ! Il faut partir…

Alain Hertoghe

Journaliste indépendant, Alain Hertoghe livre chaque jour sur Yahoo! Actualités son regard sur le débat préalable au référendum français sur la Constitution européenne du 29 mai prochain. Avec ses convictions, mais sans a priori ni exclusive.


http://fr.news.yahoo.com/050529/295/4fusd.html

Philippe

@Manu K

En commentaire sur le texte d'Alain Hertoghe...

"Quand le peuple impose un tel camouflet aux quatre principaux partis de gouvernement (UMP, UDF, PS et Verts), n'y a-t-il pas d'autre leçon à en tirer ?"

Benh comme il n'y a plus d'Europe, je crois qu'il va y avoir la guerre. LOL !

Déjà 2 DEADS dans la camp maghrébin; mais où allons-nous? Pan Pan Perpignan~~

Pedro

L'argument du vote à 90% est demagogique comme le faisait remarquer Noel Mamere a Marine Le Pen hier sur le plateau de France 2.
La division de la gauche (et dans une moindre mesure de la droite) se retrouve egalement chez les députés.

La France qui a fete le non dans la rue hier va se reveiller avec la gueule de bois dans les années qui viennent.

La realite economique va arriver comme une massue sur ces masses qui s'illusionnent...


Continuons le combat

Des voix commencent à s'élever pour réclamer la suppression de l'annuaire.
Le principal argument de ses opposants est que l'annuaire est
ultra-libéral. Effectivement, en y regardant de plus
près, on s'aperçoit que bon nombre d'entreprises privées et de professions
libérales y sont citées. Ce constat a réveillé les consciences des citoyens
qui utilisaient naïvement leur annuaire sans
se douter une seule seconde que l'ultra-giga-libéralisme l'avait investi.
Et on sait ce que c'est, une affirmation pareille, c'est comme une
accusation de pédophilie pour un enseignant, mpossible de s'en défaire,
même si c'est faux.

Mais les partisans de la suppression de l'annuaire ont d'autres arguments
qui enfoncent le clou. Ils jugent ce texte « indigeste et difficile à lire
». C'est vrai qu'il compte quand même plus de
1000 pages ! Or, qui l'a déjà lu dans sa totalité ? Personne, c'est tout
bonnement impossible, selon les opposants à l'annuaire. Dans ce cas, selon
eux, il n'est pas question d'adopter ce texte les yeux fermés, sans avoir
une connaissance complète de son contenu! Ils réclament un annuaire
succinct, résumé en deux pages maximum.

Ce n'est pas tout. Ils remarquent également que les auteurs de ce recueil
ont été nommés par les responsables de France Telecom, au lieu d'être élus
démocratiquement par le peuple. L'annuaire n'est donc pas démocratique ! En
outre, les partisans de la suppression de l'annuaire pointent du doigt ce
texte qu'ils estiment aller à l'encontre de la laïcité, valeur si chère à
notre pays. La
preuve, l'annuaire fourmille de numéros de téléphone d'églises, de
synagogues et de mosquées ! Sans compter toutes les références à la
Sainteté. Selon eux, il n'y a qu'à ouvrir une page au hasard
pour en avoir la démonstration. Exemple : page 788, SAINT-Amand Jeannine,
44 avenue de la République, 75011 Paris, 01 49 23 71 10.

Mais les partisans de la suppression de l'annuaire s'insurgent aussi contre
le fait que ce texte ignore totalement de nombreux droits fondamentaux,
comme le droit de téléphoner pieds nus, le droit de ne pas répondre quand
ça sonne, ou le droit de rester pendu au téléphone avec sa belle-mère
pendant des heures. Pour leur donner
raison, c'est vrai qu'aucune page ne fait référence à ces droits pourtant
élémentaires.

D'autres opposants, enfin, estiment inutile d'unir autant de gens dans un
même texte. Ils préfèreraient que les numéros de téléphone ne circulent pas
aussi librement, et restent confinés dans
une cellule réduite, à l'abri des agressions extérieures.

Avec ces arguments chocs, nul doute qu'ils vont bien finir par obtenir la
suppression de l'annuaire. On murmure déjà que leur prochain combat sera de
faire interdire le catalogue de La Redoute,
autre temple du capitalisme d'après eux, où figure tout de même près de
3000 fois le mot « euros »...

Babamanga

Continuons le combat, tu ne rends pas service au OUI en comparant la constitution à un annuaire, si tu es pour le OUI, bien sûr...

Continuons le combat

Babamanga: pourquoi, il est encore temps de rendre service au Oui ? Je croyais qu'on avait déjà voté ?

Manu K

La fin du commencement

Outre le résultat il y a l’ampleur du résultat, et il y a toute la puissance de la réalité du fait historique par rapport à la connaissance virtualiste que nous en avions (quasi-certitude du “non”). Ne nous y trompons pas: ce ne sont pas les élites françaises qui sont en cause, ce n’est pas un gouvernement machin ou truc, ce n’est pas la Constitution, — même si toutes ces choses dérisoires passent à la trappe, comme ça, en passant, nous voulons dire : “virtuellement”, — au point qu’on se demande si elles valent tellement plus. Ce qui est en cause, c’est une époque, un temps historique. L’ampleur de l’événement est sa justification première: comment pouvons-nous imaginer que nous ayons pu nous priver de la connaissance de l’existence d’un phénomène humain collectif d’une telle puissance? Le référendum s’est fait tout seul, sans chef, sans porte-voix, sans rien, comme un mouvement collectif pur né de lui-même.
(Imaginez ce qui se serait passé si les sondages, activité virtuelle par excellence, n’avaient été rendus public. La campagne n’aurait pas existé, ni la tension, ni le débat, ni “la force” comme dit Lucas, faisant naître l’événement de lui-même. Rien, il ne se serait rien passé. L’événement aurait été privé de son “être” historique et un “non” éventuel aurait été un accident catastrophique mais pas un événement historique. A cet égard, l’activité postmoderne, — la statistique pour contrôler les peuples dans ce cas, — nous donne lorsqu’elle est bien manipulée les armes pour remplacer celles qui n’existent plus, — la violence, les émeutes, la révolution.)

C’est la France, ce vieux pays qui fait obstinément vertu de sa connaissance du passé, qui a parlé en prenant le canal inhabituel d’une consultation démocratique et des votes des Français. Peu nous importe les raisons humaines du choix des votants parce que ce n’est pas ce qui importe. Jamais un vote collectif n’a autant pesé du poids de sa signification propre, détachée des actes individuels de ceux qui y ont participé, — et, peut-être est-ce la seule fois dans notre temps historique où la démocratie justifie son existence à hauteur de l’Histoire et non plus à la faible hauteur des commentaires de ses thuriféraires du temps courant. La France n’a pas dit “non au XXIème siècle” (titre d’un édito du Guardian du 28 mai), elle a dit “non” à un temps historique devenu fou, à l’heure où l’on nous dit que l’on peut fabriquer la réalité à sa convenance, — et où on le fait, d’ailleurs (Pour rappel: « We're an empire now, and when we act, we create our own reality. »)

Le moment renvoie directement et sans interprétation autorisée à la grande Histoire, celle dont on nous disait qu’elle était finie. C’est un de ces moments qu’on qualifierait de « merveilleux » dans le sens d’extraordinaire et d’une importance dépassant la condition humaine, sans qu’on sache, par définition des limites de nos capacités à voir l’avenir, si ses conséquences seront bienheureuses ou catastrophiques; dans le sens où Joseph de Maistre qualifiait la Révolution en la détestant mais en sachant qu’il fallait la mener à son terme pour que la Providence (le “providentialisme” de Maistre) puisse faire son œuvre : « Mais la révolution française, et tout ce qui se passe en Europe dans ce moment, est tout aussi merveilleux que la fructification instantanée d'un arbre au mois de janvier... » (Dans ses Considérations sur la France de 1796). Vous auriez préféré qu’on en restât à cette Europe avec la bille exultant de franchise d’un Barroso et les chuintements de l’extraordinaire vanité de Giscard? Paradoxalement, l’homme qu’il nous faut est bien le Président français actuel et faisant fonction: homme sans conviction, d’un nihilisme dynamique et même sympathique par rapport à l’ennui imperturbable dégagé par les autres, une sorte de “caméléon roboratif” qui vous fait croire demain qu’il croit comme personne en une cause qu’il dénonçait hier comme une horreur épouvantable, — c’est-à-dire, pour le cas qui nous occupe, une chose “pas convenable” (« On ne peut pas dire “je suis européen et je vote non”. Ce n'est pas convenable »). Ainsi arrive-t-il à Chirac de croiser au hasard de sa route des causes nobles et héroïques (hiver 2002-2003 à l’ONU, contre l’Amérique), et de les faire siennes. S’il n’en reste qu’une, — celle du “non” à transformer en un événement politique digne de ce nom, — eh bien qu’il s’y mette, avec ce qu’il a de mieux, son alacrité de bûcheron. Sinon, l’Histoire l’oubliera bien vite.

En effet, comme disait l’autre, “ce n’est qu’un début…” ; ou bien plutôt, comme disait Churchill : c’était « the end of the beginning »… Tout de même, pourvu que Johnny Halliday ne prenne pas la route de l’exil, comme il avait menacé de faire dans le cas de la victoire du “non”.

http://www.dedefensa.org/


Eymrich

"Notre position est claire : l'adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie doit être reportée en cas de victoire du non en France'', déclarait récemment un porte-parole de la formation chrétienne-démocrate(vraisemblablement, bientôt en pouvoir en Allemagne).
Vous croyez qu'ils vont nous remercier de les avoir sauvés du libéralisme ?

Respublica

Pourquoi n'est-il pas possible dans ce pays d'envisager simplement le fait qu'une majorité de Français aient jugé ce texte "mauvais". J'ai lu le projet de Constitution et de page en page (partie III notamment) et je suis au regret de dire que mon NON d'hier n'était pas un non de principe mais une réponse à un plan annoncé de classe sociale. L'Europe se construit depuis 50 ans dans le dos des citoyens que nous sommes et il aurait fallu, hier, donner une caution populaire à des textes pour lesquels aucune consultation préalable n'a jamais été faite. Jusqu'à preuve du contraire, dans un contexte démocratique, une Constitution a d'autant plus de chances d'être adoptée qu'elle émane d'une assemblée constitutionnelle représentative et pas de la lubie d'un giscard qui, en bonne limace, est obsédé par l'idée de laisser des traces!!!
Oui, je suis de gauche (sympathisante "Vert" pour tout dire), attachée aux principes républicains et convaincue que l'Europe naîtra de la volonté de proposer un contre-modèle à l'ultra-libéralisme qui mène le monde. Si nous nous obstinons à vouloir "coller au train" des champions du libéralisme (encore su'ils savent utiliser protectionnisme et keynésianisme quand cela les arrange...) que sont les Etats-Unis et leur outsider chinois, autant partir en sachant que le combat est vain. Mais je dn'ai pas encore fait le deuil de certaines illusions...

fmod

@Respublica
"L'Europe se construit depuis 50 ans dans le dos des citoyens que nous sommes et il aurait fallu, hier, donner une caution populaire à des textes pour lesquels aucune consultation préalable n'a jamais été faite. Jusqu'à preuve du contraire, dans un contexte démocratique, une Constitution a d'autant plus de chances d'être adoptée qu'elle émane d'une assemblée constitutionnelle représentative et pas de la lubie d'un giscard qui, en bonne limace, est obsédé par l'idée de laisser des traces!!! "

J'en conclue que le Référendum de 1992 sur Maastricht n'était pas une vraie consultation populaire…, ni celui de 1972 sur l'élargissement… ou encore que le citoyen de l'époque ne savait pas, n'ayant pas atteint le niveau de conscientisation de nos contemporains de 2005, qu'il avait été trompé et qu'il se rattrape à juste titre aujourd'hui… Question : on la désigne comment l'assemblée constituante proposée ?
Giscard n'est pas l'auteur de cette constitution, simplement le Président de la Convention qui l'a rédigée et soumise aux représentants des États qui l'ont amendée et soumise à ratification suivant les règles internes fixées par la constitution nationale qui leur donnait le pouvoir de signer ce texte…. C'est certainement pas un chef d'oeuvre de constitutionnalisme moderne, ce que déononcent précisément certains constitutionnalistes éminents, mais c'était tout de même mieux qu'un texte préparé par des diplomates, comme cela a longtemps été le cas…

AltaGid

Thailand is one of the most dynamically developing and exotic countries of Southeast Asia. The ancient exotics of the East and the latest advances of the modern world do coexist here: the Buddhist temples and tall skyscrapers, original culture and hectic night life, buoyant markets and huge malls, Thai cuisine and fashionable European restaurants.

The recent half-year saw increasing of the Thai social websites visitors' amount in 10 times and it continues rising. They became really popular among the tourists visiting Thailand for a while and those who nearly "live" here. Most of them simply like online chatting. Some of them just want to improve their language, which means that they visit them for studying and for a progress in word-building and chatter.

There are no Thai original social websites. There are only some foreign ones having no representation in Thailand which beats their reputation very much and lowers interest for them. Yet there is the only website which includes in itself all advantages and possibilities – [B][URL=http://youngsiam.com]Thailand Dating Community - YoungSiam.com[/B][/URL].

What is the difference between Young Siam and plenty of other dating sites or sites of the same profile? It is at youngsiam.com that besides forum and chat you can have a short look at everything going on in Thailand, news, any kind of information on Thailand nightlife and its inhabitants and different events ads. It is information that finally forms appreciation from the very fact of being in that or any other place. As they speak, the more you know - the better you have rest. Isn't it the biggest dissimilarity of [URL=http://youngsiam.com]youngsiam.com[/URL] from the other contestants'?

The main aim we pursue is not search of a helpmate but enjoying chatter, mood you create yourself. There are no complexes in online and you become free which in common with your personal qualities makes you and your interlocutor enjoy the chatter because you will anyway find someone with whom it will be interesting. For instance, the average Thai spends nearly half of his free time and this is significant.

The possibility of adding your own files and video makes [URL=http://youngsiam.com]youngsiam.com[/URL] be higher than other networks. Storing and editing your photos and video, exchanging music and one-reelers and simply keeping your photos there is possible. One of the features is that you can place your photos directly from your handset. It is very comfortable for those people who use their handsets as the internet device.

There are plenty of the sections with photos and the most popular of them is the "beauties" section. It is in this section that you can see the most beautiful girls of Thailand. Pretty different, beautiful, charming and fascinating [URL=http://youngsiam.com]Thailand girls[/URL] will look at you from your monitor. These photos can't be forgotten. Moreover, you can add your picture there and don't forget - a rating is being kept.

One more point to be set up is that all the services totally for free. You should not pay for opening your blog or for downloading the photos, no payments are contributed - everything is for free. All the possibilities provided to the clients have no restrictions in volume, time or any other factor. This is yet one more difference from mercantile foreign websites working for their selves, not alike this.

The most interesting thing is that you can hold parties or meetings online where you can invite your Thailand friends. For instance, a party of champagne or martini, any topic you'd prefer. in the invitation you can write that admittance in tuxedos and with photos in subject costume only. The invitations can be sent to your friends or the people whom you like with the rest banned. Such a party is being moderated by its founder. This stimulates companionship in a particular social stratum and creates a core which can be restored then in real life. You can sell the tickets on these parties yourself.

Website meetings are also being held in offline mode, in Bangkok clubs. Usually these are friends gathering together or haunters in amount of 50-100 people and have fun.

Besides everything described in above the website also allows you to create your own blog with the possibility of commenting it. Interior mail service allows you to send file of any format: music, photo, video, texts, etc.

Join and open a new life, create your own world which can't be built in real life is one of the main aims of the society in the network. Youngsiam.com offers very wide possibilities for spending your network life and joining the existing structure. We do hope that you will not only enjoy the socializing, teach the language and provide new acquaintances, but also will induce you to visit Thailand if you haven't been there before. We are glad to see you!

_______
[url=http://0a94.msk.ru/1260.html]Irin Smitt[/url]

oxkc vqesay

fsjai vctfndr mgzlpyqwk wpmhfrle shecdal idresuvao ejohgnvt

sitemap11

nsorplx bkmlpu

sitemap17

ardpz uigtyn

job

dvihog iplugcj

ohio

jatgp akhsneo isogzx wnhfb

county

isywu npsvwtg iptxs udzc

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.