Rechercher



  • Recherche Google
    Web Publius

Statistiques


« La constitution dans l'espace | Accueil | Quelques idées sur la justice dans la constitution européenne »

13 février 2005

Commentaires

Bix

Quel suspense n'est-ce pas ? ;-)

Même en tant que Vert, j'avais oublié le détail des abstentions qui comptent avec les "non". C'est nul...

Les Cris Vains

Un non vert serait du suicide, non ? J'ai la sensation que la réunion des partis écologistes en Europe est leur seul moyen d'agir efficacement sur l'environnement. Un non des verts français risquerait de les isoler.

Bix

Il semblerait que le oui l'ait emporté de justesse...
Ceci dit, tous nos ténors (et ténoresses) sont pour le oui, donc ça ne va pas changer grand chose.

chourka

C'est pathétique !

Les Verts, cette formation politique qui sur l'échiquier politique français se veut plus royaliste que le roi, souvent donneuse de leçon pour les autres partis, n'est même pas capable -sur une question aussi identitaire- de dégager une majorité claire et importante en faveur de la construction européenne.

Et moi, qui aux Européennes de 1999, avait hésité dans l'isoloir entre un vote Verts et un vote PS ! Je suis guéri.

Christophe Grébert

Les verts votent pour le oui a 53% :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-398152,0.html

babr

j'avoue ne pas comprendre cette haine des Verts. Mais c'est vrai que les Verts ont toujours été assez très eurofédéralistes, assez très proeuropéens,contrairement à beaucoup de socialistes (Dumas, Chevènement en leur temps;Emmanuelli,Mélenchon,filoche aujourd'hui.)c'est vrai que le discours européen des Verts est plus proche de l'eurofédéralisme de J.Fisher plutot que la revendication d'une "Fédération d'Etats nation" (Blair, Chirac, Jospin),du"non au non" de Jospin .
est ce que pour autant les verts donnent des leçons? Non

quant à la majorité issu de l'élection,elle est claire.elle est pour le oUi. seulement, les Verts comptabilisent les nuls et les abstentions exprimés,ce que ne font pas le PS.et pour une fois, je vais donner une leçon de démocratie interne au PS : c'est bien de faire des référendums internes, le PS découvre la démocratie interne,c'est encore mieux de désigner de manière démocratique( c'ets-à-dire par les militants) ses candidats aux européennes, voire de faire une campagne européenne socialiste pour le OUI (comme l'ont faite les Verts en 2004),de faire des élections démocratiques (en comptabilisant les abstentions et les nuls), en voulant inscrire une part de proportionnelle. mais n'allons pas trop loin.ne revons pas trop. nous passerions pour "plus royaliste que le roi",comme des donneurs de leçon.
pour revenir sur cette élection,elle n'est pas si éloignée du résultat du pS,c'est-à-dire 43-57 pour les Verts (si on dispatche grosso modo les abstentions ,selon les dires des abstentionnistes surles listes de diffusion Vertes) et 42-58 pour le PS.
pour les Uns ,les Verts sont des socialtraitres,bourgeois, bobos, ultralibéraux. ils ne sont pas assez à dire oUi
pour les autres, ce sont des antieuropéens,qui courent après l'extreme gauche,qui leur crache au nez" (on se demande bien où on est allé cherché tout ça !!les Verts,àl'extreme gauche?! et puis quoi encore !?), qui ne sont meme pas capable d'avoir une majorité claire.


je propose qu'on arrete là le délire et qu'on organise une vraie campagne pour le OUI de gauche ( c'ets vraiment pas avec des réactions comme ça qu'on va le faire gagner, ce oui de gauche), claire et nette .

Simon

40% du PS, 40% des verts, le PCF, le MRC plus l'estrême gauche (LCR) et l'ultra rien (LO) contre le TCE : que la bataille de l'intelligencia qui sait tout contre ces idiots d'electeurs qui décidément ne comprennent rien à rien commence ...
Franchement, je pense que le combat de la gauche devrait plus insister sur ce qui nous unis que sur ce qui nous divise. Après tout, en 2007, TCE ou pas, l'alternance devra être proposée clairement entre un gouvernement libéral économiquement et réactionnaire socialement. Et le PS ne pourra pas se glorifier de ce qui deviendra bientôt ce calimiteux TCE (à la prochaine négociation, s'il y en a une après un éventuel OUI), et ne devra pas se flageler à cause d'un NON et le porter comme un fardeau. Le PS devra être lui même, ambitieux, combatif, volontariste. Il devra donner une actualité à sa "société d'économie mixte" (décalaration de principe du PS) où la concurrence est nécessairement faussée pour garantir l'égalité d'accès aux services publics), donner du sens à son action "réformiste" tendant vers un idéal "révolutionnaire" (même source), qui ne soit pas un accompagnement assaisoné à la sauce sociale, avec un peu plus de paumade et beaucoup d'europe pour ce qui est des compromis toujours plus foirreux les uns que les autres mais éminemment "nécessaire" ...
Les électeurs de gauche n'accepteront plus très longtemps d'accepter pour l'Europe ce qu'il refusent pour la France ...

horza

un petit blog de débat

http://ouidegauche45.canalblog.com

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.