« Union, OTAN, même combat ? | Accueil | Quelles conséquences pour l'Union aura l'émergence du Yuan ? »

06 avril 2009

Commentaires

Valéry

En même temps une telle solution est envisageable pour le Kosovo ou le Monténégro mais pas pour un Etat plus peuple : il faut aussi pouvoir battre monnaie ce qui ne me semble pas possible dans ce cas de figure.

Toujours est-il que je crois qu'il est erroné de se montrer rigoriste sur les critères en ce qui concerne l'adhésion d'un Etat à la zone euro : ce fut une erreur de ne pas admettre les pays baltes qui s'y préparaient sous prétexte d'un écart mineur.

Il ne faut pas oublier que l'euro est avant tout un choix politique, l'Union a donc intérêt à ce qu'un maximum de ses membres y participent le plus tôt possible. Le faible impact sur la valeur de la monnaie des écarts de grands pays, ou de la fantaisie des chiffres grecs lors de a pré-adhésion me semble justifier une certaine souplesse de ce point de vue, au moins en ce qui concerne le seuil d'entrée.

Gus

Techniquement, rien n'impose à un état de pouvoir battre monnaie : d'ailleurs, les pays de la zone euro ne le peuvent pas et c'est bien la seule raison qui fait que les investisseurs ont plus confiance en eux maintenant qu'avant l'Euro.

C'est d'ailleurs cette exacte même raison qu'ils ne peuvent guère suivre les états-unis dans leurs plans de relance, ayant perdu avec l'euro la plupart des moyens de faire tourner la planche à billets : le but réel du rapport Jouyet sur la patrimoine public était précisément de trouver des moyens de monétiser des choses publiques qui ne l'étaient pas encore (la Joconde, le savoir-faire du CNRS) par titrisation.

La seule contrainte que s'impose un état en choisissant l'euro comme monnaie, c'est de tenir une comptabilité publique d'une part, et de rendre des comptes pour chacune des banques "nationales".

L pour Libertas

Je pense que l’Euro nous fera perdre Il faut regarder cette vidéo sur l’Euro : http://www.dailymotion.com/video/x8xqzl_oooohhhh-banque-centrale-europeenne_fun

hermes bags

les pays de la zone euro ne le peuvent pas et c'est bien la seule raison qui fait que les investisseurs ont plus confiance en eux maintenant qu'avant l'Euro.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.