« Le Président Barroso ouvrira-t-il un blog ? | Accueil | Comment l'Europe sème les graines d'une nouvelle crise financière »

11 mars 2009

Commentaires

Rubin

Tout ce que je sais moi, c'est que c'est la faute de Maaaaaastricht. Après, le reste...

Gus

En l'occurrence, sur ce point précis (marché unique axe central de la construction européenne par une économie en quête de compétititivité) c'est plutôt à Delors et à son "Acte Unique" par opposition au "projet Spinelli" du "groupe du crocodile" que nous devons d'en être là, comme l'analysait d'ailleurs il y a des années Paul Krugman.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.