« La Commission comprend-elle l'intérêt des citoyens européens ? | Accueil | Nouvelles en vrac »

01 décembre 2008

Commentaires

Gus

Il faut être lucide : le Parlement Européen n'a aucun pouvoir, hormis, justement, celui de valider le choix fait par les états membres d'un Président de la Commission.

Le manifeste du PSE a donc bien plus de sens pour l'action locale des partis qui se sentiront concernés que pour l'action des députés européens qui consiste essentiellement à faire des allers et retour Bruxelles-Strasbourg pour servir d'alibi démocratique au système européen. Et cela implique, notamment, pour les politiciens en vue du PSE, de ne surtout pas se fâcher avec le futur Président de la Commission, et donc, pour commencer, de ne pas se présenter contre lui en 2009.

Valéry

@Gus : au contraire le Parlement européen a des pouvoirs considérables, bien plus en tout cas que notre Assemblée nationale, et c'est très précisément pourquoi cette démission collective de la gauche européenne est particulièrement grave.

Le bilan du Parlement européen est relativement bon en ce qui concerne le contrôle du contenu des lois européennes. Il a pu rejetter des textes (ex. libéralisation des services portuaires) ou en infléchir d'autres le plus souvent dans un sens très favorables aux intérêts des citoyens.

Le bilan du président de la Commission est pour sa part beaucoup plus discutable (cf.http://www.valeryxavierlentz.eu/index.php?post/tout-sauf-barroso).

Fabien

Put***, ils ont réussi à me gâcher la soirée...

C'est triste pour le Parlement européen.

KPM

Quant au PDE, il est déterminé à présenter un candidat contre Barroso. Le principal problème sera simplement de savoir qui.

Gus

Je ne vous contredirai pas, Valéry, et vous savez bien pourquoi : pour l'instant, ce sujet n'intéresse pas l'électeur. Il l'intéressera, peut-être, aux élections. Auquel cas je ré-énoncerai mes arguments et vous les vôtres. L'un de nous deux a forcément tort, vu nos positions respectives. L'électeur, alors, jugera au vu des arguments de l'un et de l'autre.

Et cet affrontement, celui qui a raison a intérêt à le provoquer. Pourquoi ? Pour discréditer son adversaire. Les simples citoyens n'ont pas de temps à perdre : en pratique, ils raisonnent de manière simple : ils identifient ceux qui leur mentent et arrêtent de les écouter. Ainsi se résolvent les questions difficiles.

Comptez sur moi pour être présent lorsqu'il la faudra.

Valéry

@Gus : je suis désolé mais comme souvent je ne comprend pas ce que vous voulez dire.

Gus

Vous affirmez que "le Parlement européen a des pouvoirs considérables". C'est donc avec plaisir que je viendrai en temps venu demander ce que les sortants du PSE en auront fait, de ce fameux pouvoir.

valéry

"je viendrai en temps venu demander ce que les sortants du PSE en auront fait, de ce fameux pouvoir."

C'est deux questions différentes... savoir si l'institution a du pouvoir et savoir comment les élus l'utilisent :-)

jia

Et si le PSE a le plus gros groupe au Parlement? (peu probable mais on ne sait jamais) , ils seront bien embêté les bougres.

Gus

Rassurez-vous, Valéry : les verts européens ont largement documenté les détails. Rien que pour ça, j'ai presque envie de voter pour eux.

nina

ALORS, A QUAND UN NOUVEAU LYNCHAGE NUMERIQUE ORGANISE POUR " SORTIR DE LEUR BOITE DES GENS " QUI AURAIENT BESOIN D UNE BONNE LECON PARCE QU'AYANT DÉPLUT A CE GROS CONNARD DE SI PEU PRESIDENT , MEUH ?
http://embruns.net/ aka- Merci de votre commentaire. -Il a été bien enregistré et sera publié prochainement après validation.

MKL

L'appel de Pierre Larrouturou à un sursaut des socialistes européens (cf http://marianne2.fr/Ceci-n-est-pas-une-crise-financiere-!_a92514.html) commence à être entendu :
Une soirée-débat intitulée “Crise financière et économique : comprendre pour agir” a eu lieu à Bruxelles le 11/12/08, en présence d’Elio Di Rupo (président du PS belge francophone), Poul Nyrup Rasmussen (président du Parti Socialiste Européen, député européen et ancien chef du gouvernement danois) et Pierre Larrouturou (économiste et auteur de l’ouvrage “Le livre noir du libéralisme“).

La video de cette conférence est disponible sur http://nouvellegauche.fr

Les choses commencent à bouger au niveau européen, coordonnons nos actions !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.