« A votre bon coeur... | Accueil | Recherche décision (trouvée !) »

06 juillet 2008

Commentaires

Gus

Vous dites l'essentiel : le revenu moyen net du travailleur est en baisse alors que les prix augmentent.

Cette équation n'est pas ce qu'on peut rêver de mieux pour inciter les citoyens à prendre des initiatives en faveur de la croissance.

thierryl

Sarkozy sur l'Euro; agit comme avec Betancourt, lorsqu'il n'a pas le pouvoir ou les cartes entre les mains (la sphère sud-américaine est sons influence Etats-Uniennes et dans une certaine mesure Espagnole) il engage toutes les pistes possibles (Uribe, Bush, Zapatero, Chavez, Kirchner, etc.), et fait pression par toutes les extrémités en prenant l'opinion publique à témoin.
C'est de la stratégie pure et simple, quand l'objectif est hors d'atteinte on fait pression par tous les moyens dans l'attente d'une réaction en face, enchaînant sur une nouvelle configuration.
Il ne m'étonnerait pas qu'il fasse une remarque lors de ce G8 sur les politiques monétaires de la Chine et des US.

Globalement, je préfère un mec qui agit que l'observateur ricanant journalistique qui dit que de toute façon c'est foutu.
C'est vrai que la culture franchouille accorde le prix de la sagesse au second, mais on n'élit pas des journalistes ni des gouverneurs de Banque centrale...

thierryl

Enore une fois, pareil que sur Politoblog.
Je vous signale que ce n'est pas une bagarre Sarko-Trichet mais Peer Steinbrueck, Ministre des finances allemands, a aussi mis en garde la BCE sur les effets négatifs sur la croissance en zone euro d'une montée des taux d'intérêts.
Bloomberg

Quant à la décision de Trichet, il a bien mis en garde les syndicats de ne pas utiliser l'inflation pour demander des augmentation de salaires (sic) car cette hausse des taux d'intérêts pourraient ne pas se confirmer dans les prochaines échéances.
On voit bien là sa ferme volonté de défendre le travailleur/consommateur...
"Underlining the argument that the move was more of a one-time gesture than the beginning of a trend, he repeated a warning to unions not to use inflation as a pretext to demand steep wage increases."
Source New York Times

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.