« Le Président de l'Europe ? | Accueil | Réforme constitutionnelle et Europe »

13 juillet 2008

Commentaires

naiko

Merci de marquer avec les mots qu'il faut la disparition de cet humaniste vrai, de ce grand Européen. Geremek, il faut le dire, est mort trop tôt. Trop tôt pour l'Europe, qui manque cruellement de ces Sages qui tracent la voie. Trop tôt pour la Pologne. Nous, Français, perdons aussi un ami sincère de notre langue, de notre culture qu'il connaissait parfaitement.

Ali Menouer

C'était aussi un grand défenseur d'Israel... Personnalité symbolique pour sa religion seulement; un musulman qui décède et personne n'y prête attention.

Bob

Sa religion ? Cher Ali, Geremek était catholique.

XS

Geremek était un historien du Moyen Age aussi renommé que Jacques Le Goff ou Georges Duby, et quelqu'un qui avait une vue juste des valeurs culturelles européennes, à travers leurs différences nationales. L'histoire tourmentée de la Pologne au XXe siècle lui donnait un recul supplémentaire.

Sa mort est brutale, et malgré tout ce qu'il a pu faire, il part trop tôt.

L'Europe a besoin d'hommes convaincus, de démocrates incontestables ayant cette hauteur de vue. Et pour l'instant, nous sommes un peu orphelins.

Je souhaite que des villes européennes donnent son nom à des places, des esplanades et des ponts.


Vrelon

Une Europe défenseuse des valeurs de tolérance et liberté ne s'accomoderait que très difficilement de donner des noms à des personnes estimant qu'il pouvait exister des morales ou des religions supérieures aux autres.

Le véritable européen qu'était Geremek comprendrait que ce simple choix qui était le sien ne lui interdira certes pas la béatification, mais lui interdira de devenir un incontestable européen.

Pierre-Antoine Rousseau

En effet, Bronislaw Geremek - parce que repésentant uen figure morale - pouvait légitimement prétendre à la nouvelle fonction de président du Conseil européen prévue par le traité de Lisbonne...
Au passage, il serait intéressant d'opérer un vote en ligne entre les différentes personnalités susceptible de prétendre à un tel poste : Juncker, Wallstrom, Buzek, Geremek, etc.
A moins que ça existe déjà? En tout Jon Worth ne l'a pas implémenté sur Whodoicall.eu.
Mais vu que le processus de ratification du Traité de Lisbonne est quelque peu en panne, à quoi bon en parler ?

Vrelon

Lisbonne sera certainement signé au final, mais sans doute trop tard pour les prochaines européennes. Ce qui ne change rien pour les postes du triumvirat.

De la même façon, les qualités objectives des personnes pèseront fort peu devant les agendas cachés des gouvernements des grands états de l'Union, hormis peut-être celui de la France, dont l'influence ne semble guère promise à grandir au point que l'on puisse se demander si la Pologne n'obtient désormais pas davantages de résultats diplomatiques dans l'UE que la France.

Vrelon

Lisbonne sera certainement signé au final, mais sans doute trop tard pour les prochaines européennes. Ce qui ne change rien pour les postes du triumvirat.

De la même façon, les qualités objectives des personnes pèseront fort peu devant les agendas cachés des gouvernements des grands états de l'Union, hormis peut-être celui de la France, dont l'influence ne semble guère promise à grandir au point que l'on puisse se demander si la Pologne n'obtient désormais pas davantages de résultats diplomatiques dans l'UE que la France.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.