« Cas pratique de bon usage des institutions européennes. | Accueil | Du primat du phoque sur l'homme sur Europe »

24 mars 2008

Commentaires

Gus

J'avoue qu'une telle mobilisation pour Gaza serait certainement bienvenue.

Ou aurait été bienvenue en Tchétchénie.

Ou serait bienvenue dès à présent au Kosovo.

Aetius

Faut pas rêver.
Pendant manifestations et répression, le commerce continue.
Lors du boycott des jeux de Moscou en 1980, des nations dont les Etats-Unis étaient donc absentes.
Qui, croyez-vous, équipa en électronique et en outils de communication les Russes ? Les USA, bien sûr.
C'est la mondialisation de l'hypocrisie.
C'est toujours l'histoire du pot de terre contre les billets verts, bleus, roses, etc.

Gus

Deux remarques :

*] un million de citoyens peuvent tenter leur chance par une pétition.

*] Puisqu'en europe, demander aux citoyens de s'exprimer par les urnes semble hors-sujet, il est peut-être possible pour les citoyens de s'exprimer avec leur argent : par exemple, en boycottant, de manière revendiquée, les sponsors des JOs, sponsors de la dictature chinoise.

romain blachier

ah si il y avait pu avoir le droit de pétition qui était prévu dans le traité constitutionnel, on aurait pu vraiment faire quelque chose...soupir.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.