« Welcome ! | Accueil | Concurrence, financement public, service public »

22 décembre 2007

Commentaires

vienne

Faut-il avoir grandi à quelques kilomètres du rideau de fer pour éprouver une joie intense, une émotion immense et un élan fantastique pour notre UE et le chemin parcouru ? Quelle déception de voir si peu de réactions officielles et si peu d'enthousiasme en France pour un évènement symbolisant à la perfection la raison d'être de notre UE.
Les français ont pris du temps pour admettre la cruauté des régimes au delà du rideau de fer, ils semblent encore plus lents à comprendre qu'au delà de la valeur symbolique de cette ouverture vers l'Est s'y trouvent des gens qui ont manqué pendant des décennies pas seulement de liberté, mais aussi des plus élémentaires produits de nécessité et de ce fait seront des nouveaux piliers de défense d'une Europe démocratique, économique et sécuritaire.
J'ai deux nationalités, aujourd'hui je me sens moins française qu'autrichienne sachant estimer à leur juste valeur des évènements aussi historiques.

Aetius

vienne, je voudrais modérer ton propos.
Je suis aussi un européen convaincu, mais celle qui nous est imposée ne me convient pas.
De même, la Pologne (entre autres), prête à se jeter dans les bras des USA, me fait penser que les pays de l'ex URSS ne considèrent l'Europe que comme une étape vers une autre organisation politique.
J'espère juste me tromper.

Aetius

vienne, je voudrais modérer ton propos.
Je suis aussi un européen convaincu, mais celle qui nous est imposée ne me convient pas.
De même, la Pologne (entre autres), prête à se jeter dans les bras des USA, me fait penser que les pays de l'ex URSS ne considèrent l'Europe que comme une étape vers une autre organisation politique.
J'espère juste me tromper.

Aetius

vienne, je voudrais modérer ton propos.
Je suis aussi un européen convaincu, mais celle qui nous est imposée ne me convient pas.
De même, la Pologne (entre autres), prête à se jeter dans les bras des USA, me fait penser que les pays de l'ex URSS ne considèrent l'Europe que comme une étape vers une autre organisation politique.
J'espère juste me tromper.

Gus

"Mais on imagine sans mal les lecteurs d'un journal de gauche évoquer la concurrence, le dumping social et les délocalisations."

Chiche : il faut essayer justemment d'en trouver : les nommer, et conclure.

Laurent

J'ai vu un truc identique sur la liste de discussion d'une section du Parti socialiste. En réponse à un mail sur l'intégration de 10 nouveaux États européens à la "zone Schengen" titré : "La liberté de circulation en Europe avance ! ", un message m'a bien halluciné :

"C'est peut être bien pour les touristes, ca l'est surement moins pour l'emploi et les salaires de mes concitoyens"

Bref de la pure xénophobie stupide dans le style "ces étrangers qui nous volent notre travail".

Et ouais... on peut être con et (croire être) de gauche.

Gus

Laurent: c'est d'autant plus stupide que les restrictions à la liberté de travailler et d'entreprendre en France sont de pures créations règlementaires et juridiques françaises. Autrement dit, rien que la construction européenne ne puisse changer, hormis, bien entendu, par transfert de compétence par les traités, dont il ne saurait évidemment être question avant la fin de vie de Lisbonne (au moins 2019 à vue de nez).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.