« Une Europe protégée et identitaire | Accueil | L'Union n'est pas et ne sera pas une super-puissance »

15 novembre 2007

Commentaires

Gus

Je suppose que tout éventuel intéressé trouvera profit à lire l'expression de mon opinion : convaincu que seul le débat peut éclairer les choix auxquels nul ne devrait se dérober en démocratie, c'est avec plaisir que je verrais venir ou revenir quiconque privilégiera au quotidien l'expression de constats, faits, idées, arguments dans l'espoir de contribuer à l'affermissement des opinions librement construites de ses concitoyens européens (ou non).

Gilles Klein

Ce serait dommage de fermer, mais il est vrai que le thème qui a justifié la naissance de cet espace n'est plus dans l'actualité, et donc la motivation au débat n'est plus au rendez-vous.

En tout cas laisser les archives en ligne est une bonne idée

Etudiant X en Droit

@Gus, j'ai fais la demande à Versac.
Il faut absolument continuer l'aventure. Ce site offre une approche différente de la plupart des autres sites web. Il a vraiment sa place dans la blogosphère de l'europe. Grand merci à Gus, qui se donne du mal pour poursuivre.

Gus

Gilles Klein: l'un des problèmes non-négligeables à gérer est que Publius est hébergé chez un hébergeur commercial. Et qu'en ce qui me concerne, je ne dispose pas de moyens commodes d'archiver de quelque manière que ce soit même mes seuls écrits.

Ceci dit, pour autant que j'ai pu en juger, Google a gardé trace de tout.

starox

Je suis un lecteur passif de publius, pendant la période creuse, j'étais persuadé que publius était mort et puis non ... des articles sont arrivés. Je suis heureux qu'il ne soit pas totalement mort et remercie le ou les auteurs.

Pour le financement, je pense que passer par le biais d'une association serait une bonne chose. Je pense que ce site peut facilement trouver des donateurs et des membres et ainsi assurer l'hébergement. Sinon pour ce genre de site plutôt ouvert, il n'est pas rare qu'une entreprise sponsorise et héberge à titre gratuit.

Pour le contenu, c'est plus problématique, personnellement, je n'ai jamais réussi à m'impliquer à long terme dans quelque chose.
Peut-être qu'en prenant contact avec d'autres associations qui ont un volet Européen, il y aura plus de matière à mettre dans ce site. Mais toujours est-il qu'il faut des bonnes volontés.

XIII

En tous état de cause, il serait dommage que les archives du blog disparaissent. Donc même s'il est décidé de ne plus le mettre à jour, voir de fermer les commentaires, il serait bon que les archives restent disponibles (quitte à passer sur un hébergement gratuit) afin de témoigner des débats qui ont eu lieu à un moment important de l'histoire européenne.

valery

Publius est en effet un très beau nom, il évoque précisément la question constitutionnelle et le fédéralisme. Les archives sont également intéressantes. En revanche un blog collectif qui ne l'est plus, un blog pluraliste qui ne l'est plus, un blog plutôt europhile qui ne l'est plus, tout ceci sème en effet un sérieux doute. En outre les supports sur le web qui abordent la question européenne sont nombreux. Le rédacteur unique pourrait tout aussi bien s'exprimer sur l'un d'eux si jamais d'autres volontaires ne se manifestaient pas pour maintenir la nature d'origine du blog.

Gus

C'est effectivement un point qui me turlupine, valery. Vous avez, à mon avis, parfaitement raison en tous points. Publius avait à mes yeux une valeur unique en ce sens qu'il était, à ma connaissance du moins et à l'époque, le seul réel lieu de débat publiquement visible : et c'est bien la seule raison qui justifiait que je m'y investisse.

Je crains cependant que les personnes prêtes à donner de leur temps pour défendre la construction européenne telle qu'elle se fait ne soient désormais plus rares qu'elles ne l'aient jamais été, ne serait-ce que du fait des échéances politiques à venir, au cours desquelles l'ensemble des professionnels de la classe politique devront se prononcer sous les yeux de leurs électeurs.

valery

@Gus : qui vous parle de défendre la construction européenne "tel qu'elle est ?" Certainement pas moi. Il faut en effet réformer l'Union européenne. C'est précisément pour la réformer de nouveaux traités sont conclus et que de nombreuses personnes se sont engagées en faveur du traité constitutionnel à l'époque où ce blog avait été créé. Tout au contraire de ce que vous affirmez, de très nombreux sites et blogs se sont créés pour défendre la construction européenne, justement , depuis 2005. Vous en connaissez peut être quelques uns, sinon je vous invite à lire les études réalisées par le site touteleurope.fr.

Etudiant X en Droit

Un point soulevé par valery est alors faux. Ce blogue n'est plus europhile. Mais si, il est europhile mais pas forcément européiste et là est toute la différence. Des blogs europhile ou européiste, entendez le comme bon vous semble, il y en a beaucoup sur le web. Publius a changé au fil du temps depuis mai 2005 et c'est ça qui est intéressant. Il apporte maintenant un regard différent, c'est bien le principe du dialogue et de la démocratie. Il faut cependant trouver d'autres auteurs et trouver une ligne éditoriale pourquoi pas. Les auteurs y seront europhile mais ayants des points de vue différents tout en restant constructifs.
Les auteurs doivent bien sûr suivre le but de ce blog, le débat sur la construction européenne, sans étaler les intentions électorales futures ou enjeux politiques trop partisans.

club-cordelier

Bonjour,
je ne viens pas souvent ici, mais il me semble dommage de fermer.
J'ai souvent dit que le défaut majeur des blogs européen, c'est qu'ils sont nationaux !
On y débat entre franco-français, tandis que d'autres en débattent entre anglo-grands brittons, germano-allemands ou slovèno-slovènes...
Une belle renaissance ne serait-elle pas une alliance européenne avec d'autres blogs en d'autres langues ?
Comme de toute façon il y a un délai entre l'écriture des posts et des commentaires et leur publication, on pourrait imaginer que chaque post sorte simultanément en plusieurs langues, et que les commentaires suivent (ça, ce sera plus difficile...)
Avec d'autres on a pensé qu'au moins dix langues seraient nécessaires pour couvrir les plus grands bassins linguistiques d'Europe...
Un rêve ?
Depuis Maestricht, la commission via la DG Culture subventionne les traductions littéraires et la circulation des oeuvres en Europe...
http://eacea.ec.europa.eu/culture/calls2007/strand_1_2_2/index_en.htm
Un appel vient de se clôturer le 1/10/2007, le prochain est pour le 1/4/2008.
Pourquoi ne pas l'élargir aux blogs ?
Margot Wallstrom, vice-présidente de la commission et commissaire à la communication aime beaucoup les blogs :
http://blogs.ec.europa.eu/wallstrom/

edgar

Hum...

je sentais ça venir depuis un moment et me demandais combien de temps Gus allait pouvoir faire le Gus sur Publius sans déclencher la colère des europhiles qui aiment tellement l'Europe qu'ils n'ont pas une minute pour écrire de quoi la défendre...

Bref...

Pour le financement du blog tel qu'il est, je veux bien verser une quinzaine d'euros par mois, sans problèmes.

Sinon, je veux bien héberger les billets de Gus sur La lettre volée.

Ou contribuer moi aussi sur Publius mais j'ai peur que cela ne contribue pas à rétablir la balance en faveur des amis de l'Union européenne telle qu'elle se fait et qui nous rend plus forts chaque jour.

Renvoyer à Touteleurope.fr a un excellent mérite : on est certain de ne jamais trouver une seule critique sérieuse contre l'Union.

KPM

Je suis pour la fermeture, à condition d'archiver tout ça quelque part et que le domaine publius.fr redirige vers ces archives (quitte à passer par une page d'explications contenant aussi un lien vers touteleurope.fr ou autres organisations pro-europénnes).

Gus

edgar: le fait que Publius soit hébergé commercialement ne pose pas seulement une question de financement : il pose la question, bien plus essentielle à mon avis et bien plus consensuelle de la pérénité des contributions.

Même aussi déséquilibré qu'il l'était (dans l'autre sens) aux débuts de Publius, le débat aurait son intérêt, si l'on pouvait être à peu près certain que l'énergie perdue à exposer des points de vue se justifiait par la pérénité des arguments et prédictions que nos concitoyens, dans l'avenir, pourraient confronter aux faits et bâtir toujours plus sûrement leurs opinions.

edgar

sinon, il faut draguer chez quatremer des européens bonne plumes (maragojipe, x. delcourt...)

Fabien

Je suis pour la fermeture d'un site qui n'est plus du tout dans le trip du début...

Gus, je vous propose d'ouvrir un blog qui trouvera sa place dans le monde "euroblogosphère", à l'instar de la lettre volée, quatremer, le taurillon, les euros, etc.

Si le site n'est plus aussi mélangé qu'avant, c'est que la tension qui l'a portée a changé.

Donc mieux vaut être clair vis-à-vis des lecteurs.

Gus

Fabien: Oui. Mais puisqu'il y a une part de subjectivité dans un tel jugement, c'est AMHA au Grand Fondateur Versac d'en juger.

Jean Quatremer

Lorsqu'un blog change d'orientation, comme un journal, il faut le signaler: c'est le minimum syndical du respect du lecteur. Lorsque je vais chez Edgar -mon meilleur ennemi ;-)-, je sais ce que je vais trouver. Je dis moi-même clairement d'où je parle, cela personne ne peut me le reprocher (voir la page "à propos"). Publius, il y avait tromperie sur la marchandise (il est toujours référencé comme site proeuropéen), et cela c'est grave. C'est pour cela que je l'ai enlevé de mon blogroll (pas discrètement comme l'a dit Edgar, car je ne sais pas comment ne pas enlever avec bruit et fureur). Si Publius devient le site de Gus -dont l'évolution me surprend, honnêtement, mais c'est l'époque qui veut ça-, Publius doit fermer et Gus créer son propre blog.

Gus

Remarque importante, Mr Quatremer : je n'ai aucune possibilité technique de changer quoi que ce soit à l'habillage du blog.

C'est donc à celui que Typepad nomme le propriétaire du site et donc, en privé, que vous pouvez adresser votre pertinente analyse.

Etudiant X en Droit

Oui c'est ce que j'avais proposé une ligne éditoriale claire générale et une de chaque auteur.
Mais Publius doit forcément être comme le blogue de Jean Quatremer? Pro-européen à fond, ou être un peu différent en fonction des auteurs?
Si le sujet qui m'intéresse est la construction européenne, je n'irai pas enlever le lien dans ma liste d'un bon bloque sur l'europe parce qu'il s'est un peu démarqué de l'orientation de mon blogue...

Etudiant X en Droit

Oui c'est ce que j'avais proposé une ligne éditoriale claire générale et une de chaque auteur.
Mais Publius doit forcément être comme le blogue de Jean Quatremer? Pro-européen à fond, ou être un peu différent en fonction des auteurs?
Si le sujet qui m'intéresse est la construction européenne, je n'irai pas enlever le lien dans ma liste d'un bon bloque sur l'europe parce qu'il s'est un peu démarqué de l'orientation de mon blogue...

Etudiant X en Droit

Oui c'est ce que j'avais proposé une ligne éditoriale claire générale et une de chaque auteur.
Mais Publius doit forcément être comme le blogue de Jean Quatremer? Pro-européen à fond, ou être un peu différent en fonction des auteurs?
Si le sujet qui m'intéresse est la construction européenne, je n'irai pas enlever le lien dans ma liste d'un bon bloque sur l'europe parce qu'il s'est un peu démarqué de l'orientation de mon blogue...

Damien

@Jean Quatremer :

Il n'y a jamais eu de "ligne éditoriale" de Publius. Dès le départ, il était clairement indiqué que chaque auteur s'exprimait en son nom, et que le site se voulait justement un lieu d'échange sur le traité constitutionnel sans ligne collective prédéterminée. La "sélection" des auteurs s'est faite au départ sur la seule base du volontariat en réponse à une note de versac sur son blog. Si la majorité des auteurs du début étaient favorables au "oui", ce n'était pas le cas de tous, et l'objectif était plus d'animer le débat que de faire acte de militantisme (sans prétendre à la neutralité pour autant).
L'élargissement à des auteurs ayant voté "non" a été une volonté collective des participants afin de maintenir un lieu d'échange pluraliste après le référendum.
Mais, faute d'objectif mobilisateur et structurant après le référendum, la dimension collective qui faisait l'intérêt du site a peu à peu disparu. Le nombre de commentateurs réguliers (une des richesses du site pendant la campagne) a lui aussi fortement chuté à partir de l'été 2005. Et, en l'absence d'émulation, il est vite difficile de faire vivre un blog collectif.
Le problème de Publius aujourd'hui n'est donc à mon sens pas lié à un changement de ligne éditoriale mais bien plutôt au fait qu'il est devenu un blog individuel (et le problème aurait été le même avec un auteur "ouiste").
Alors que selon toutes vraisemblances le traité modificatif va prochainement être ratifié par le Parlement français, ils nous semblaient que c'était une bonne occasion pour tirer un trait sur cette aventure (tout en maintenant les archives en ligne, bien entendu). Libre à chacun des auteurs de prolonger ou non le débat sur son propre blog, existant ou à venir. :o)

Etudiant X en Droit

Oups desolé pour les trois memes commentaires, une erreur de manip ou bug sur le blogue.
Merci de supprimer.

Gus

Tiens, l'occasion se faisant rare, heureux de vous revoir dans les parages, Damien !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.