« Accord sur un compromis à Bruxelles | Accueil | De la gestion du fait accompli par la Commission Européenne »

24 juin 2007

Commentaires

odanel

Tiens, il y a encore de la lumière par ici ? Heureusement qu'il reste gus et damien pour écrire des billets... lol

Bien sûr cet accord ne va pas jusqu'à combler toutes mes espérances, mais apparemment c'était la seule solution, à part perdre 10 ans de plus pour tout renégocier, alors on va s'en contenter...

Pourquoi a-t-il fallu que le "non" l'emporte ! Et quel gachis !

Et quand je vois les concessions faites aux pays ou dirigeants les plus euro-sceptiques, ça donne franchement l'impression que le "non" souverainiste en France est récompensé.

Alors que le "non" de gauche paie très cher son choix stupide car nombre d'avancées sociales que le TCE contenait ont soit disparu soit seront à la carte désormais comme la Charte.

C'est assez ironique tout de même...

Gus

La "marginalisation" du R-U me semble une bonne chose, en ce sens qu'elle permettra à l'intégration européenne de se poursuivre au besoin dans les directions que le consensus mou des états-membres souhaitera et ce, malgré l'avis ou l'opposition d'un ou deux états-membres.

Comme cela se fait déjà pour l'Euro, Schengen, de nombreux partenariats industriels et programmes de recherche, etc., il est vrai.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.