« Relèvement des normes de criminalité économique en Europe | Accueil | Un an après »

23 mai 2006

Commentaires

fredouil

faire passer l'elargissement a la turquie par le parlement sans presenter la question par referendum me semble politiquement totalement impossible.

la modification de la constitution a ete faite dans cet esprit et presente comme tel par tous les politiques dont Chirac himself.

si il n'y a pas de referendum pour la turquie, l'europe et la constitution ne seront plus qu'insulte et voter FN sera amplement justifie par cette sodomie.

Philippe Gras

En effet, c'est un faux problème, qui permet de masquer celui-ci : comment définir l'Europe aujourd'hui, en vue de la construire demain ? Le traité constitutionnel prétendait proposer une réponse, mais il noyait le poisson dans un océan de propos juridiques. S'agit-il d'une zone de libre échange, un projet démocratique, une volonté de puissance ? Qui oserait répondre clairement à ces questions simples ?

Découvrez l'actualité en vers et contre tout sur http://poactu.canalblog.com/

sys4

Tututut!

L'argument était "on ne peut pas vivre à 25 avec le traité de Nice" Et là, on apprend que la limite était 27... D'ailleurs, la prétention du traité de Nice était de préparer les institutions européennes pour la gouvernance à 25... Appelez-moi Schizophrénie...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.