« Quand Chirac entretient la confusion | Accueil | L'impérialisme européen »

23 septembre 2005

Commentaires

somni

Note très intéressante. Mais quelle a été la politique du parti au pouvoir pour subir un tel discrédit ? A vous lire, sa position sur les débats européens ne semble pas lui avoir porté préjudice.

Autre question : en quoi la préoccupation sociale manifesterait-elle un penchant "conservateur" ?

Damien

Il y a plusieurs raisons qui expliquent l'échec du SLD. Tout d'abord, il y a eu plusieurs scissions qui ont affaibli le parti. Le score du SLD actuel ne peut donc en fait pas complètement être comparé avec celui de 2001. Par ailleurs, il y a eu de nombreuses affaires de corruption qui ont touché des membres du SLD. Enfin, le taux de chômage reste le plus élevé d'Europe en Pologne, à 18%. Les partis de droite mettent évidemment l'accent là-dessus.

Par ailleurs, avoir une préoccupation sociale n'est évidemment pas en soi signe de conservatisme. Il se trouve juste que le PiS est un parti conservateur, attaché aux valeurs catholiques, et qui compte tenu de la campagne au ton très libéral de PO a mis l'accent sur la nécessité de maintenir la cohésion sociale pour se distinguer.

somni

Je comprends. Cela étant, avoir des préoccupations sociales et des convictions religieuses catholiques n'est pas antinomique.

margit

Hors sujet:
Je m'étonne que publius ne parle pas de l'article du 22/9/05 paru dans le Monde :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-691649@51-689421,0.html
M. Barroso enterre la Costitution :
"Il n'y aura pas de Constitution dans les années à venir, c'est évident, regardons cela en face" , a-t-il déclaré.

fraisouille

Margit, voyons, l'enterrement de la constitution... ça étonne encore votre naïveté?.
Au fait, avez-vous évolué sur le paradis
Blairiste? Votre Champion ne fait plus la une
des gazettes... pourtant il est toujours
président de l'UE... aurait-il du plomb
dans l'aile?.

Fulcanelli

Alliance entre conservateurs et libéraux. Moins d'impôts pour les riches et du populisme pour les pauvres. Voilà l'Europe qui s'enfonce un peu plus. Comme dans les années 20 ou 30

Gus

margit: l'attitude de la Commission vis à vis de la directive "services" (Bolkestein) sera effectivement d'autant plus déterminante qu'elle souhaite par aileurs en enterrer quelques dizaines d'autres, dont une relative à la protection des travailleurs sur leur lieu de travail ( http://www.lipietz.net/article.php3?id_article=1591 )

Fulcanelli

Le plombier polonais est parti draguer la ménagère de moins de cinquante ans ce dimanche. 60 points d'abstention

Germain

Le plombier polonais est parti... en Suisse. La méfiance envers l'étranger ne sévit pas partout. Il est singulier que ce soient les helvètes traditionnellement considérés comme assez fermés, qui donnent un signal positif. Il est remarquable que ce sont les peuples qui ont le plus activement lutté contre la chape totalitaire stalinienne (polonais, baltes) qui sont la cible préférée des nouveaux xénophobes.

dg

C'est quoi un nouveau Xénophobe?

Fulcanelli

Néo-xénophobe

Dans les années 33, les Français reprochaient au Italiens de voler leur pain, maintenant, les Polonais viennent nous voler notre travail !

Fulcanelli

Ma fois, je dois être malade, dites 33. Je crois en fait que cette question européenne me rend malade à force d'ingurgiter cette daube politicienne des plus ragoûtantes

fraisouille

@Germain: la France, contrairement à la Suisse, est depuis belle lurette en overdose
de plombiers sans papiers... à qui la faute?

Contrairement à la France, la Suisse a les
moyens de réussir son OPEA sur le plombier
polonais.

La Suisse ramasse la crème. Bien joué.

Ah, si la France s'ètait donnée les moyens
de ramasser la crème....




L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.