« Quelqu'un aurait-il vu la déclaration 30? | Accueil | Jean Pierre sauveur de l'euro »

23 juin 2005

Commentaires

esperanza

Au sujet des normes européennes, j'ai lu dans le book de Jennar "Europe, la trahison des élites" que les parlmeent européen avait voté une directive imposant le respect de normes sanitaires destinées aux ...voyages dans l'espace!ce qui signifie une commercialisation directe des producteurs plus difficile. Il proposait comme explication que c'était dans le but de supprimer ce type de commercialisation et favoriser les grandes surfaces. J'avoue que cette explication m'a surprise.
Donc si kelkun pouvait confirmer ou infirmer?

esperanza

@ michel:
alors tas mangé bio, biiiiiiiiiiio comme disent certains paysans?

margit

Je reviens sur votre échange à propos de Mélanchon et les autres…
J’ai passé en revue les politiques du paysage français :
Nikonoff : le diable en personne…000
Besancenot : bien braaaave…000
Buffet : très diiiiigne, pour un peu on oublierait qu’elle est communiste…000
Fabius qui trinque avec Bové me fait penser à Giscard quand il jouait l’accordéon…000
Strauss-Kahn : bien, mais est ce suffisant ?
Mélanchon essaye de jouer au De Villiers de gauche…000
Hollande : et le principe de Peter…0
Bové : paysan ? mon œil…000
Sarkosy : il en fait trop, il s’y croit déjà…0
Bayrou : j’ai bien apprécié son Henri IV…0
Villepin : séduisant (hihi, pour la femme que je suis) S’il réussit à redresser un peu la barre, il pourrait faire de l’ombre à Sarkosy
De Villiers : petit, petit, petit… franchouillard…000
Le Pen : comment est ce possible que des gens se sentent proches de lui ?...000
Chirac : tout est de sa faute !

Conclusion : l’après 29 mai est d’une désolation terrible !
Il ne me reste qu’un souhait : que les autres « élites » européennes sauvent mon idéal et au diable les innombrables vaches corses subventionnées par Bruxelles !

Philippe

Le Pen, Villiers, Buffet et Emmanuelli : Très bien ! Vous au moins vous pensez aux Français.

Les autres, tous des zéros - comme ceux qui les apprécient et les soutiennent d'ailleurs.

Eviv Bulgroz

@DG

Ce qui me dérange un rien, parfois, dans votre discours c'est une certaine propension à mélanger un peu tout. Bruxelles, art culinaire, industrie,solidaité, consumérisme, pauvreté etc... J'y suis un peu perdu et reci=onnait sans peine chercher à comprendre la signification profonde de cet amalgame.

L'utilisation du terme résistance, très connoté,très puissant, me dérange un rien : je suis un être sensible.D'autant que personne ni aucune loi ne vous empéche de faire votre petit commerce comme vous l'entendez. Que encore une fois, je regrette la mauvaise qualité de certains produits par les voies de distributions classiques (les oeufs, ah les oeufs), que, lorsque cela m'est possible je me fournis chez des petits agriculteurs. C'est le systématisme et simplissime de votre discours qui me laisse perplexe quoi. Exemple :

"En somme, si vous aviez à choisir dans un plateau de fromage entre des fromages pasteurisés, ou d'autres qui ne le soient pas...et dont le goût serait tout autre...que chosiriez vous? D'obéir aux normes européennes et approfondir votre culture culinaire sur ce seul choix?"

Tiens c'est étrange... Bruxelles nous "commande" depuis 50 ans et pourtant je n'ai aucun mal à trouver du fromage au lait cru (bon bizarrement ma compagne refuse d'en manger quand elle est enceinte, victime du discours dominant et de médecins complices, sans doute). "Ils" n'auront pas nos fromages : c'est dingue cette faculté naturelle de "résistance" chez les français :-). Ah bon,c'est pas interdit de faire du fromage au lait cru ? C'est juste la chaine du froid etc du lait qui est controlée ? alalala

"on meurt un jour de quelque chose.. d'un cancer , ou écrasé par une voiture, d'encéphalite spongiforme, du tabac, ou d'un virus, d'une intoxication alimentaire au 19ème, ou au 21ème...etc...les exemples dans l'histoire de notre humanité sont égaux aux nombres de vies qui se sont éteintes... Quand donc il s'agit du choix de vivre une vie, ce n'est sûrement pas un quelconque modèle de société qui nous absoudra de cette inévitable, mais quant à choisir celui qui nous permet de souffrir le moins, voire d'en retirer un certain un plaisir et une dignité , ce n'est pas non plus l'histoire d'un seul modèle politique et économique."

Ben si, précisément, c'est affaire de modèle politique et économique. C'est un peu insultant vis à vis de tout ceux qui se sont battus, qui ont construit le système -imparfait- dans lequel nous avons la chance d'être né, que de balayer ainsi les progrès accomplis d'un "de toutes façons ont meurt forcément un jour". L'espérance de vie, les taux de mortalités avant deux ans, ne disent pas tout sur la qualité de vie et sa dignité certes (c'est quoi cette vision crypto-catho de la souffrance, en passant), mais quand même. Je ne sais pas ? Je suis un peu désemparé face à un argument absolutiste comme le votre. Comparez ces chiffres dans l'histoire du monde, et maintenant entre pays, entre systèmes économiques et politiques. Ca devrait fixer 2 ou 3 notions. On s'en fout me direz vous, on va bien mourir un jour.

egdltp

Eviv,
dans mon post je me plaçais dans une optique de survivance. Car on ne peut pas dire que les gens qui sont réduits aux minimum sociaux vivent. Dans ce cadre là, l'important est la productivité du travail vis a vis de la satisfaction des besoins.
Prendre un poste à 50 km de chez soi pour gagner 100 € de plus par mois alors que cela va vous obliger a acheter un véhicul et à l'entretenir, ce qui coute beaucoup plus que 100 € par moi, au risque de déplaire à M Breton, je comprend que des gens refusent.
Quand vous cultivez votre jardin, vous pouvez enmanger les produits.
Mais il faut avoir un jardin, je le reconnais.
Comme les "élites" ne semblent pas comprendre que leur système va dans le mur, que ceux qui sont poussés hors du système en construisent un autre et non s'épuisent à vouloir y re-rentrer. Là est mon propos. Facile pour moi qui suit bien installé dans le système et pas prêt den sortir, croisons les doigts. Un licenciement est toujours possible et j'ai 40 ans !!
Quand on voit qu'une personne interrogée sur sa nouvelle société, suite à rachat je crois, répond "tant qu'ils nous payent..." Cela en dit long sur le dynamisme des "soutiers" de l'économie. Merci les gestionnaires !!!

Nade

@Eviv
Ne vous embêtez plus , DG est persuadé d'être le meilleur , le penseur supérieur qui a tout compris. Vaut mieux laisser tomber... Bien a vous

fghjk

http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/misere/express0393.html

DG

@eviv,

Je vous prends en flagrant délit de lecture de biais:
" ce n'est pas non plus l'histoire d'un seul modèle politique et économique." Quand j'ajoute l'adjectif seul dans cette phrase négative, car il y a le "n' pas", donc
"pas le seul modèle", cela veut dire par déduction ,en français..., qu'il y a reconnaissance de l'existence de plusieurs modèles et ne vous déplaise vous brodez sur quelque chose que je n'écris pas ni ne pense... donc vous ne rendez pas votre remarque pertinente sur la base de la mienne.
Par contre le propos nouveau que cela vous évoque, je le partage, des gens en effet se sont battus pour un modèle politique et social, que je reconnais et défends, mais je vois là de votre part une certaine contradiction, car j'ai lu certaines de vos contributions et cela n'apparaît pas être votre position de fond .
Et puis je reconnais qu'il est vrai que certaines de mes contributions sont imparfaites, mais elles n'ont jamais eu vocation à l'être... Et puis vous devez sûrement éprouver un certain plaisir à l'échange, sinon vous ne prendriez même pas le temps de répondre...mais répondez au moins sur les choses que j'écris, pas sur ce que je n'écris pas...
Vrai aussi que je renvoie à des idées diverses, que je présente comme complémentaires, en "à coté", pour vous signifier qu'une pensée politique rationnelle et structurée ne maîtrise pas tout ce qui fait la richesse de la vie humaine et que ces "a côté" échappent parfois aux pensées qui sont votres...alors je vous les rappelle.

Nos pensées nous poussent à faire vivre une société où ce que l'on tente de mettre en place, en terme d'organisation politique sur bases scientifiques et médicales, en vue de veille et contrôle sanitaire, ne peut répondre à tous les impondérables humains. Vouloir contrôler la chaîne du froid c'est une bonne chose pour les pratiques à grande échelle industrielle, car il s'agit de la confiance des personnes qui achètent et mangent ces produits. Tout ce qui est assimilé à ce raisonnement fonctionne dans divers domaines, sécurité routière, énergie, etc...c'est l'organisation sécurisée du collectif. Mais ce soucis sécuritaire alimentaire que vous évoquiez, en parlant de votre maman qui faillit y rester à cause d'une intoxication par ingestion de nourritures
fermières , ne peut hélas servir à croire qu'on résoudrait tous ces problèmes alimentaires, ni d'incidents mortels, par une soi disant" mesure scientifique bio" qui permettrait de "réglementer" , pour vous citer.

Et puis à votre niveau, ni vous, ni moi n'avons les moyens de prouver scientifiquement que la bouffe d'avant à fait mourrir plus de gens, alors qu'aujourd'hui, avec les nouvelles normes... on mourrait moins...Il y a pourtant plus d'obèses...cela veut peut être dire quelque chose pour vous?

Et puis c'est vous qui parliez de pauvreté, ...à Michel D...:
*********
"- Pour le poulet je parlais de prix au kilo (et vu les os des classe A, hein) pas par rapport à sa taille. Mais bon tu n'a sans doute jamais été pauvre, donc bon je parle dans le vide."
*********
, cela n'a trompé personne.



DG

@Nade,

On dirait que votre égo a passé un mauvais moment...
Rien n'est perdu.

Jérôme à Paris

Je soumets à votre vigilance ce texte: - http://www.eurotrib.com/story/2005/6/26/81354/0403 - Some CAP facts and figures (résumé en anglais du grand article de synthèse du Monde de la semaine dernière + commentaires).

J'en profite pour vous inviter sur le site European Tribune (http://www.eurotrib.com/) qui a été créé pour discuter en anglais des questions européennes - avec le logiciel Sccop qui permet à tout un chacun d'initier des carnets avec leurs propres sections de commentaires.

Un lien vers Publius a été posté sur le site dès sa création.

Eviv Bulgroz

@DG

- "Ok la bouffe n'a pas progressé, ni en terme sanitaire, ni gustatif, ni nutritif. Avant il y a avait un âge d'or qu'on a perdu à cause de ces salauds de Kapitalistes. Il existait encore en Tanzanie avant qu'on affame la population à coup d'exportations massives de perche du Nil." Il y a des pbs avec certaines formes de bouffes "modernes" , mais la bonne confiture grand maman c'est également un simple argument publicitaire. On crevait plus de malnutrition et de d'intoxication "avant" dot.

- Sur le "un" et le "de", je m'en suis aperçu à la relecture, mais pas de fonction edit :-). Me suis dit que vous utiliseriez ça :-) Mais ça ne change pas mon propos, en rien. Relisez-moi. Il y a plusieurs modèle possible, mais certains interdit sous peine de régression grave et de gross malheur :-)

- Michel D ? On a en gros le même "salaire" (mais le mien va baisser très bientôt fortement), moins de personnes à charge, un autre petit salaire à la maison, mais locataire, frais de transport, de garderie en plus, pas de jardin et donc pas d'agriculture vivrière de "résistance". Si on le joue l'un contre l'autre (et ce n'est point mon jeu) : faut voir. Mon seul propos était de dire que dans certaines situations de vie (pas la mienne actuellement, je ne me plains pas en terme financier) on réalise brutalement que le poulet classe A est beaucoup mais beaucoup moins cher.

-". Vouloir contrôler la chaîne du froid c'est une bonne chose pour les pratiques à grande échelle industrielle" Euh c'est une bonne chose à toute échelle, non :-) ? Pas pour son frigo perso, mais bon... Mais ce genre de propos me laisse perplexe : "Nos pensées nous poussent à faire vivre une société où ce que l'on tente de mettre en place, en terme d'organisation politique sur bases scientifiques et médicales, en vue de veille et contrôle sanitaire, ne peut répondre à tous les impondérables humains. " Parce que ce que l'on fait est imparfait il ne daut rien faire. Mort à la civilisation ? Hihi

-"Par contre le propos nouveau que cela vous évoque, je le partage, des gens en effet se sont battus pour un modèle politique et social, que je reconnais et défends, mais je vois là de votre part une certaine contradiction, car j'ai lu certaines de vos contributions et cela n'apparaît pas être votre position de fond ". On enlève ses oeillères là. Je suis tout sauf un réactionnaire ou un conservateur (E512 à la rigueur). C'est exactement pour ça que je ne veux pas "qu'on en reste là".Le monde change tout le temps, faut mettre ça a profit pour plus de justice, de richesse, de liberté. Et il y a du boulot. Et avec tous ces boulets de français ego-centrès et ultra-conservateurs qui en votant Non ont repoussé l'adhésion de nombre de pays aux calendes grecques (entre autres effets délétères) , ben ça n'arrange rien en ce sens. Alors please pas de leçon de morale, entre nous deux le gauchiste ulcéré révolté indigné qui veut qu'on avance, il me semble que c'est plutôt moi.

DG

@eviv,

Votre post, bof...

DG


je suis déçue...

Philippe

Après les NONS , L'UE comptes poursuivre les débats avec la Turquie...

Je crois qu'aux prochaines élections peu importe le niveau, le FN fera un score magnifique. Je m'en réjouis d'avance.

Vive le FN !

Philippe

+0% pour les chômeurs et les smicards !

Haha, benh bravo les gars =) Toutes les bonnes nouvelles sortent le même soir.

Votez FN.

Eviv Bulgroz

@Dg

je ne peux tout le temps être agressif, m'arrive de fatiguer aussi :-)

egdltp

Eviv, je ne connais pas votre situation, seulement le peu que vous en dites. Mais a votre avis est il préférable pour quelqu'un qui a été poussé par les aléas de la vie hors du chemin "nominal" pour satisfaire ses besoins essentiels, emploi CDI, de tout faire pour y revenir quitte à accepter des "ersatz" de cette situation : CDD, interim, temps partiel subit, salaire a peine suffisant vis a vis de la pénibilité du travail, ou qu'il cherche un autre moyen de satisfaire ses besoins, au prix peut être d'une "regression" sur l'échelle des valeurs promues par le marketing mais acceptée par tous comme la "normalité" ?

Eviv Bulgroz

Ourff

Je n'ai jamais eu un CDI. Ca ne fait pas de moi un être a-nominal. C'est un peu dingue cette façon de penser. Je ne suis pas très TF1, une gonzesse, 2 gosses, chien et chat, jardinet comme mode de vie (même si ayant une partie de ce pack global ;-) ).

J'ai la chance (mais je me suis également construit pour) d'exercer une profession passionnante. Il y a des pbs en France dans ce créneau, mais mes pbs sont également le fait de d'erreurs perso et de choix discutables (que j'assume + ou - :-) ). Lorsque heureux, sans stress, sans souci de carrière je bossais... à l'étranger, j'étais chaque fois frappé par l'ambiance régnant ici. Peu prenaient du plaisir, toutes les discussions tournaient autour du "comment obtenir un poste, un salaire, une retraite". Rentrer dans la moule, y trouver sa place. C'est un peu n'importe quoi, j'ai beaucoup de mal avec cette mentalité. Comment être sinon "heureux", du moins satisfait si on stresse sur tout, tout le temps.

Quitte à ne pas bosser pour le plaisir qu'on peut en retirer, autant faire des jobs plus simples (mais mal payé certes) ... mais non c'est considéré quasi comme dégradant dans ce pays. Pas par moi.

La société française est certes à pls vitesses mais également très normée et très égoïste. Corporatiste. Vous appartenez à un clan c'est ok. On protège ceux qui sont dedans des "agressions" de ceux qui sont à l'extérieur du modèle. Ce sont les classes moyennes qui ont voté non à 65%, c'est signe de quelque chose, non ? Une mentalité comment dire, plus libre, n'aide pas à faire son petit terrier : Qui vous dit que mon but dans la vie c'est d'avoir un CDI ou un poste de fonctionnaire ? D'avoir le même taff pour de toute ma vie. On m'OBLIGE à tendre vers cela sinon effectivement c'est plus ou moins la misère. En tout cas une certaine forme de déconsidération sociale et professionnelle (et financière, mais c'est un sujet secondaire en l'occurrence). Je trouve la façon dont fonctionne le monde du travail assez oppressante ici.

Philippe

Personne ne te retient Eviv.

Eviv Bulgroz

Mais tu es contre l'immigration mon grand.

Tu hurles ta haine de l'immigration à chaque post (alors que toi-même, Mais bon fait pas t'appendre la logique).

Donc bon en attendant la grande guerre qui mettra un peu d'ordre dans tout ça qu'elle(s) autre(s) solution(s) pour épurer le pays des décadents cosmo et libre-échangiste de mon style ?

esperanza

@ philippe:
pourquoi êtes-vous favorable au FN?

Philippe

@ Esperanza

Pq? Car ils sont actuellement encore les seuls à défendre (publiquement) le droit d'être français en france eet européen en europe.

Ils sont les seuls à réclamer le respect des valeurs traditionnels.

Ils sont les seuls à lutter contre une désindustrialisation européenne et à l'exode de nos richesses.

Enfin ils sont les seuls à respecter l'autre en temps qu'individu, ami, voisin et possible partenaire économique (je parle ici de l'afrique, de la turquie, du monde arabe...).

Ca me fait rire quand on qualifie de "racistes" les gens du FN. Le Racisme est un construit social. Il ne pourrait à lui seul appartenir à un parti politique.

Philippe

@ Eviv

Vous êtes un génocidaire-traitre doublé d'un universitaire (à vérifier) au rabais.

Eviv Bulgroz

@esperanza

Parfois vous me surprenez :-). Ca fait des mois (bon ptt être pas des mois, mais depuis sa présence ici) que Phil déploie TOUT l'argumentaire FN. Sa sympathie pour ce mouvement et ses idées est évidente. C'est symptomatique du moment de grande confusion (j'emploie un mot gentil) du pays, le Non de gauche (une grande partie du...) a tellement brouillé l'écoute que ce type de discours qui hier encore valait 2 claques et devenu normal, pas affolant, un peu vif mais pour la bonne cause national et social.

Bon et il faut effectivement arrêter effectivement avec l'accusation de racisme sur le FN. Il y a plein de racistes dedans, certes. Mais c'est un artefact de leur idéologie : il y a aussi plein de non-racistes. Qui veulent simplement ne pas être concurrencé par l'étranger sur notre sol ou en ouvrant nos frontières. Que chacun reste soit, autosuffisant, on collabore et on se respecte. Qu'on redonne à notre industrie et notre agriculture leur lustre passé : ça fera de sains emplois. Vive la Nation, vive le social, vive le peuple. Tiens on dirait du Nikonoff.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.