« Un petit moment de détente | Accueil | Le déni »

16 juin 2005

Commentaires

fredouil

Un peu de courage et apres la pause kitkat, ils vont pouvoir reflechir a ce qu'il font de l'europe et a la definition qu'ils en donnent ;-).

ca a du bon les temps de reflexion.

hodcent

Rendons à César ce qui appartient à César. La source de l'info est plutôt l'AFP que Le Monde.

Индѝњ

Le processus de ratification n'est donc pas abandonné, et le traité n'est pas encore à la poubelle. Est-ce le plan Giscard?

Fulcanelli

une nouvelle expression après

la porte de sortie

la pause de sortie

Il faudrait retrouver le caméraman qui a filmé les adieux de Giscard en 1981. pour les adieux 2

pikipoki

D'accord avec vous sur la nécessité que les prochains processus de ratification se fasse de façon plus ramassée, dans un laps de temps plus court. Mais pour ce qui est du TECE, il aurait fallu qu'ils choisissent cette voie plus tôt. Aujourd'hui ils n'ont plus ce choix et la décision vers laquelle ils semblent s'orienter me semble la seule possible. Ca me semble effectivement la seule façon d'éviter l'effet domino.

D'ailleurs, puisque certains voient cette période comme une ouverture à la réflexion, c'est maintenant que les nonistes bien intentionnés doivent agir et faire des proposition intelligentes, avec l'appui de tous ceux qui veulent de l'Europe politique. Je ne veux pas faire d'optimisme béat, mais d'une certaine façon, "il faut y croire", et aider à ce que les choses se passent de cette façon. On y est en fait contraint aujourd'hui, et on ne peut pas abandonner le terrain à cause de la déception, même si celle-ci peut être légitime, et même si celles qui n'aiment pas le Fabius veulent le mettre en l'air (...)

Emmanuel

Je suis sûr que tout le monde meurt d'envie de voir la conférence de presse de Juncker & co en live. C'est là :
http://consilium.clients.telemak.com/05066/index_uk.html

Fulcanelli

Il faut en finir avec ces trois choses

Le modernisme : religion de la technologie

Le dirigisme : gouvernementatlisation de l'Europe, (cf. Foucault)

L'économinisme : obsession vis-à-vis de l'inflation et protection de la rente et du profit


Evidemment, Versac va dire que je suis un troll, que je suis hors sujet et que d'ailleurs il ne comprend rien

Alors si les partisans du Oui ne comprennent rien, qu'il passent le relais aux forces alternatives

pikipoki

Une pochette surprise à celui (ou celle) qui m'enverra par mail la solution à la contrepéterie à la fin de mon commentaire (je l'ai trouvé sur internet mais n'en comprends que la moitiée... la honte :o))

Damien

@hodcent :

C'est corrigé.

@pikipoki :

Oui, bien sûr que le vote simultané est raté pour cette fois, mais je ne vois pas bien l'intérêt de ralonger les délais (avec le risque que "pause" signifie en fait "passivité"). A mon avis ça ne sera pas suffisant pour éviter tout effet d'entrainement. En effet, repousser l'échéance ne signifie pas que tous les votes vont être reportés d'ici 2-3 ans. On va continuer d'avoir un étalement dans le temps, avec un vote national tous les deux mois. Si la volonté était à la poursuite du processus, le respect des délais définis au préalable me semblait un moindre mal. Au moins, fin 2006, on pouvait espérer un rebond.

pikipoki

@Damien

Et c'est tout ce que vous avez à me dire? Vous n'avez pas l'impression de me laisser en plan avec mon Fabius en l'air ? (Quelqu'un a-t-il la solution? Ou alors le mot réconfort figure-t-il toujours au dictionaire?) ;o)))))

pikipoki

Stop tout le monde il n'y aura plus de pochette surprise, j'ai trouvé ! (j'ai été long bon sang...)

Don

http://consilium.clients.telemak.com/05066/index_fr.html

En français ...

cath

deux choses :
- oui il est désormais prouvé qu'il faut des ratifications qui obéissent à un calendrier européen et non aux calendriers particuliers des états membres
- poursuivre, même avec une pause, sans avoir redonné de la légitimité à un texte inapplicable en l'état actuel des choses, c'est continuer à inciter à voter "non". cette pause est une pseudo-solution qui ne règle rien.


fraisouille

Nos élites nationales et européennes "brainstorment" sec
comme jamais elles n'ont "brainstormer".
Merci aux nonistes de tout poil qui ont permis ce "brainstorming" européen...
Une petite crise maintenant vaut mieux qu'une grande
dans quelques années.
Margit, a priori l'enfer semble vous convenir.

all

Le consensus est le bien

margit

@fraisouille
Allez donc rejoindre la peuple Mong au fin fond de la brousse du Laos…Vous apprendrez peut-être à apprécier l’Europe avec ses imperfections !!!!

fredouil

il parait que les ventes de liberation font une pause egalement :
-22% depuis qu'ils ont appele sur tous les tons a voter oui ;-)

Philippe

@Fredouil

Le seul journal encore un minimum ok, c'est encore Les Echos. Vive son directeur adjoint à la rédac. Voilà un "vrai" européen, économiste et sinologue à la fois.

un francais d'en haut

Ca serait carrément absurde de voter sur le même texte 2 ans après les non français et néerlandais.

L'analyse de Fraisouille sur le "brainstorm" me laisse rêveur sur sa compréhension de la situation. L'Europe ne "brainstorme" pas, elle végète. Il fut un temps où elle eut brainstormé ... pour pondre le TCE.

fredouil

On ne va pas voter sur quelque chose de toujours pas defini :

car avec la candidature turc se pose cruellement la question de ce qu'est l'Europe car c'est vraiment flou :

un peuple ? (caucasien chretien en gros)
une region ? quid des frontieres
une politique ? il y a deja l'ONU.

que les choses soient claires sur ce que nous sommes et ce que l'on veut faire, que la voie a suivre soit definie, l'ambition affirme et on pourra peut etre continuer

d'ici la : standby

Eviv Bulgroz

affligeant

trac

Ils expliquent que le plan D (débat et démocratie) doit être appliqué dans tous les pays, y compris ceux qui ont voté. Sous-entendu : en France et aux PB, les gens n'ont rien compris, c'est pour ça qu'ils ont voté Non.

Que se passera-t-il si ce "débat" en Allemagne, en Grèce ou en Espagne conduit à un "rejet" du texte ? Ils annulent leur ratification ?

Les autorités françaises et hollandaises ont clairement indiqué qu'il n'y aurait pas de nouveau vote. Alors, que fera t'on en 2007, 2008 ou 2010 (puisqu'il n'y a plus de calendrier) puisqu'il y aura toujours au moins deux pays qui ont voté non.

Bref, il y a un signal diplomatique "on continue" alors que le TECE est mort. Mais comme pour les dirigeants soviétiques, on ne l'annonce pas tout de suite.
Et puis, vote du TECE ou pas, les désaccords profonds sur le budget sont autrement plus importants.

Philippe

@ Fredouil

Benh oui, seul Eviv ne comprend pas qu'un projet se doit d'être défini. Sinon, Bardaffe c'est l'embardée!

Niet aux Turcs.

Philippe

Le plan D de Barroso

D comme Démago. La démocratie est morte. Si ils continuent à se foutre de la gueule des gens, c'est pas le traité qui sera mort; c'est le projet européen lui-même.

Barroso, Basta !

Eviv Bulgroz

Je n'ai ni peuple, ni religion

Kes k'on va pouvoir faire de moi ? Faut me rééduquer sinon je risque encore de causer de choses immondes comme développement, diversité, ouverture.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.