« Les raisons de mon Oui | Accueil | Alter ego »

18 mai 2005

Commentaires

pikipoki

@ Damien

"mais pour ce qui reste le plus visible pour l'opinion (crise irakienne par exemple), la constitution ne permettra en rien de déboucher à coup sûr sur des positions européennes communes"

Il me semblait au contraire que la création du poste de ministre des affaires étrangères était clairement un pas (très positif à mon sens) pour donner à l'UE une voix unique sur la scène internationale.

N'est-ce donc pas le cas? Si l'on ne peut vraiment pas avoir de position commune, quel est alors le rôle réel de ce ministre des affaires étrangères?

Damien

@pikipoki :

Ca me semble moi aussi un pas important dans la bonne direction, mais je n'attends pas de miracle à court terme de la création de ce poste. Il sera un porte-voix efficace pour les sujets qui font concensus entre les Etats (assez nombreux tout de même), mais il n'aura pas de pouvoir contraignant quand les Etats ne seront pas d'accord entre eux. C'est ce que je voulais dire. Ceci-dit, on peut raisonnablement penser que le simple fait qu'un tel poste existe poussera à une intégration plus forte de la politique étrangère à l'avenir.

Je suis donc d'accord pour dire que c'est un pas important, mais je pense que les effets se feront surtout sentir à moyen ou long terme.

pikipoki

@ Damien

Ok je comprends mieux ce que vous vouliez dire.
Pour ma part je crois assez fortement à l'efficacité qu'aurait ce poste, car la position politique des états qui voudraient exprimer une position différente, et à fortiori si cette position est opposée, serait pour le moins difficile à soutenir.

Et je dirais pour le coup, que même si les effets ne viendraient qu'à moyen terme, sur ce point, je serais tout à fait prêt à faire le pari du TCE.

Jacques L.

Je reposte ici un commentaire que j'avais fait ailleurs, un peu hors sujet : l'"innovation" dans la création de l'Agence européenne de défense est un leurre, l'Agence ayant _déjà_ été créée sous le fondement juridique (pas des plus honnêtes à mon goût) d'une "action commune" au sens du traité de Maastricht (cf. http://www.defense.gouv.fr/portal_repository/140511413__0001/fichier/getData ). On l'aura donc que le traité constitutionnel soit ratifié ou non.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.