« Saint Lionel priez pour nous | Accueil | Guy Braibant dans l'Humanité »

30 avril 2005

Commentaires

wesson

C'est la forme même - le débat, et le coté impressionnant de la télé qui force à la simplification grossière.

Qu'allons-nous avoir à la télé toutes chaines confondues lors de cette campagne : des débats ou c'est au roquet qui jappera le plus fort. Des interventions de 3 minutes entre la pub sur le dernier débouche évier et la météo, lesdites interventions au prorata de la représentation politique - sans rapport avec l'enjeu (oui ou non au TCE).

Comme vous le reconnaissez, impossible de s'exprimer avec intelligence par rapport aux "contraintes de la télé" (un qualificatif vague qui peut justifier n'importe quoi - y compris l'injustifiable).

Mais qu'est-ce qui vous à pris, à Monsieur Chouard et à vous même d'aller jouer la femme à barbe et l'homme singe dans ce Barnum ?

Le débat transpire à la télé ... des grosses gouttes de sueur grasse qui puent !

Citoyen Européen

Salut, Versac.
Je dois t'avouer que j'attendais ce petit débriefing avec impatience. Apparememnt, le professeur Couard ne t'a pas fait changer d'avis, et c'est tant mieux. J'avoue qu'après m'être bien excité, je reviens à des positions plus simples : on vote oui, et merde. Je sais, c'est vaguement simpliste, mais en même temps, la France s'apprête à se vautrer devant La Ferme des célébrités, donc, je n'ai pas trop de soucis à me faire quant à la pertinence de l'argumentation.
Maintenant, ce que je souhaite, c'est juste que les vieux, sages et respectables bien entendu, Delors, Veil, Giscard, pourquoi pas Mendès, Schuman et Briand, se taisent. Ils font plus de mal que de bien. Pareil pour les éditorialistes de France Inter et France Culture. Leur oui outrancier fait fleurir des vocations nonistes. Alors, Messieurs, de grâce, la Ferme ! D'ailleurs, je sen sque je vais m'abrutir devant pour ne plus penser, pour ne plus m'impliquer, parce que c'est trop fatigant et que j'y perds la santé ;-) Et quand j'aurai un coup de mou d'ici le 29 mai, je n'aurai qu'à descendre de chez moi, faire quelques pas et me trouver devant la plaque qui rappelle qu'ici a vécu Robert Schuman, inlassable artisan d'une Europe unie et solidaire. Elle est rue de Verneuil, et elle m'émeut à chaque fois. Les étudiants de Dauphine peuvent en voir une autre, célébrant un grand européen, placée elle Place de Colombie. Et puis, si ça ne suffit pas, j'emmènerai les nonistes devant le Ministère des Armées boulevard Saint-Germain. La façade garde encore les traces des balles de la deuxième guerre mondiale. Rien que ça, ça me fiche un coup de fouet, et hue cocher ! Le 30 mai me tarde, qu'on passe à autre chose, parce que j'ai du mal à tenir.

Bravo pour ton émission que je regarderai avec intérêt dimanche, entre deux bouses de vaches et deux aphorismes de Véronika Loubry...

Citoyen Européen

Il s'agit bien entendu du Professeur CHouard... N'allez pas voir malice dans cette faute de frappe.

versac

wesson : ce qui nous a apris (enfin, je parlerai pour moi), c'est l'opportunité de révéler à la télé que le débnat sur internet était plus riche, et d'inciter ainsi ceux qui mordent à plonger dedans. C'est un teaser.

Ubrius

Etienne existe heureusement sinon on aurait droit qu'à la déferlante ouiste !!!


Appel

70 organisations ont signé l'appel de l'Observatoire français des médias «pour exiger des médias un débat honnête et pluraliste».

Parmi les organisations : Acrimed, les Amis du Monde diplomatique, la Gauche républicaine, Raisons d'agir, Attac France, les Pieds dans le PAF, Pour Lire Pas Lu, le Syndicat national des journalistes (SNJ), le SNJ-CGT, plusieurs syndicats SUD, plusieurs syndicats CGT.

Temps d'antenne

6 h 22 min 21 s pour le oui

4 h 23 min 15 s pour le non

Chaîne par chaîne

TF1

Oui : 6 minutes et 57 secondes

Non : 9 minutes

France 2

Oui : 1 heure 37 minutes et 25 secondes

Non : 56 minutes et 7 secondes

France 3

Oui : 4 heures 2 minutes et 57 secondes

Non : 3 heures 5 minutes et 25 secondes.

Chitah

Je trouve ce blog très bien.

Personellement, je pense que passer son temps à dire que le TCE est technique, etc... est assez lamentable (ne le prenez pas mal).

La raison est simple: ce qui ce conçoit clairement, s'énonce clairement. Des dizaines et des dizaines d'auteurs arrivent à faire passer des questions très complexes à des lecteurs ignorants, et leurs textes sont publiés en Livre de Poche, souvent.

Je pense à Albert Einstein (physique), Philippe Simmonot (economie), François Lelord (psychologie), etc...

Donc, l'explication de ce TCE, si elle est mauvaise, c'est parce que ceux qui l'expliquent sont mauvais, tout simplement.

Exemple, versac, et sachez que je dis tout cela avec amitié, car, je le sais, vous n'etes pas un professionnel, et que les efforts que vous faites méritent d'être salués.

Je vous cite
"Difficile exercice, donc, et j'espère que vous serez, ou aurez été indulgents avec Etienne et moi dimanche. Nous ne sommes pas habitués à cet exercice, n'avions pas apporté une tonne de textes et de formules préparées, pas de piles de bouquins, petits ou gros, de citations préparées, à exhiber dans une démarche marketing. Nous n'avons pas tenté de simplifier des débats par nature complexe."

Pourquoi "démarche marketing"? Dans ce passage, tout allait bien, vous faites preuve d'honneteté, vous n'avez matériellement pas le temps de vous préparer (je suppose que vous avec une activité professionelle par ailleurs, différente de la politique).
Cette expression, que vous utilisez dans un sesn péjoratif, ne fait que révéler le probleme CENTRAL de la politique française: soit on ment (Mélenchon), on raconte n'importe quoi, soit on est obscur et abscons.

Entre les deux, le choix, d'apres vous, semble se faire vers plus ou moins de marketing, ce qui sous-entend que toute démarche de vulgarisation, nécessaire selon moi, est obscurcie d'arrières-pensées partisanes.

On peut simplifier, versac, vulgariser, tout en étant objectif, c'est le sens de mon message. Et ce ne sont certainement pas les contraintes de la télé qui sont à blâmer, mais bien les prisons mentales dans lesquelles se trouvent les intelectuels français, et notamment politiques.

versac

Chitah : je suis d'accord avec vous. Ce n'est pas "la télé" qui est à blâmer, mais bien l'utilisation qui en est faite par cert&ins des acteurs du débat.
"Démarche marketing" n'a pas un sens péjoratif, le marketing est mon métier. Mais je voulais exprimer ici une honnêteté, une absence de calcul (en tout cas de ma part).

un_passant

L'émission est visible ici :

http://www.france5.fr/images/emissions/006869/33/006869_33_0_56-256kb.ram

Chouard est beaucoup mieux passé que Versac, c'est hallucinant ... On aurait dit le débat télévisé de 1960 entre Richard Nixon et John F. Kennedy ...

Et en plus, l'émission n'avait aucun intérêt : puisque Schneiderman est conscient que la TV n'est pas le media pour organiser un débat sur le fond, pourquoi a-t-il voulu en organiser néanmoins un ?? Et pourquoi n'a-t-il pas invité plutôt des intervenants pour analyser les défauts de la TV pour parler de ce TCE, ce qui devrait être l'objet de son émission ...

J'en ai finalement tiré l'impression que Chouard et Versac se sont fait piéger : spécialistes d'internet qu'ils sont, leur image est assez mal passée à la TV car ce n'est pas le même media. Ils étaient là pour "faire comme" sur internet, mais non, ça ne passe pas.

Et Schneiderman a laissé de côté l'objectif théorique de son émission, en se contentant de balancer des images d'hommes politiques parlant du TCE, pour faire genre, mais SANS LES ANALYSER, ce qui est très fort ...

Et il en a profité pour faire sa pub pour son blog, conscient qu'il est de la mort lente de la TV au profit d'internet.

Quoique

Je viens de regarder l'émission (http://www.france5.fr/images/emissions/006869/33/006869_33_0_56-256kb.ramet) j'ai apprécié la conclusion de Versac : le vrai sujet est celui de la démocratie qui me semble être aussi la démarche de Chouard.
Je me demande si la complexité du texte proposé en imposant une lecture d'expert pour le traduire, ne favorise pas le carisme, la foi, ... , plutôt que la raison.
Il me semble qu'un texte si long est l'expression d'un échec.

boldetti


suite arret sur images
je remercie le partsan duoui de dire "je n'ai pas ete bon" il est honnete je suis pour le non mais je le respecte car la vie lui fera comme a nous tous avaler des couleuvres il sera moins enclin a croire que les elus sont les seuls a dire des verites qui ne doivent pas etre contredites.
j'ai 77 ans ancienne ouvriere metallurgiste 3 licenciements collectifs alors les promesses "demain on rase gratis" prend l'eau de toute part
je repond aussi a l'auteur de version ouiouiste version nonienne quel individu de mauvaise foi c'est juste s'il n'insulte pas etienne chouard a le lire il me rappelle les anticommunites americains qui accusaient les rosenberg mais il doit avoir encore la goutte de lait au nez ce qui fait son ignarite(je ne s&is pas si ca se dit mais ca me plaitpour lui)soyez plus respectueux jeune homme la facilite de la vie bien sur rend ignorant
voila
a la victoire du non

barelier

J'ai regardé l'émission sur france 5 ce dimanche et je félicite tous les intervenants, particulièrement etienne que je connais bien pour son honneteté intellectuelle, mais egalement nicolas partisan du oui pour leur fraicheur citoyenne. Nous sommes tres loin en effet de la langue de bois des politiques!!!! Il faut se déterminer par rapport au texte et eviter de faire de la politique spectacle. Il est effectivement tres compliqué, mais lisons relisons, ecoutons les débats des non specialistes, et l'on pourra se déterminer ensuite. Merci à vous tous

Michel

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.