« Partie III - Titre III - Chapitre 2 | Accueil | L'Italie ratifie le traité »

06 avril 2005

Commentaires

Paxatagore

Vous oubliez l'ineffable Dominco El Perben, selon lequel "l'Europe, c'est la France en plus grand".

Cobab

« le non à l'Europe c'est le non à Jean-Paul II »

Que l'argument est absurde — et indécent —, tout le monde en sera d'accord. Mais est-il vraiment censé faire voter oui ?

Emmanuel

Cobab : oui, c'est bien la question que je me posais également. C'est sûr que ça ne marchera pas (du tout!) pour 99% des noniens de gauche. Peut-être pour deux ou trois villiéristes indécis (si ça existe), et encore.

fred

Sur le fond, existe t'il un argument pour le oui qui ne soit pas digne d'entrer dans le bétiser?

Emmanuel

Fred : non. Il en existe des dizaines.

Hugues

J'ai encore quelques arguments en faveur du Oui qui valent bien les histoires d'Emmanuelli sur le divorce et l'avortement :

Dire Non au traité, clairement, c'est dire Non à la paix et à la poursuite du développement harmonieux de la civilisation humaine. C'est dire Non au bonheur et à l'amour. C'est être d'accord pour que des petits enfants aux joues roses et aux bras potelés soient dévorés par d'affreux ogres à l'accent rocailleux des Landes.

Et j'en ai d'autres...

Damien

Peut-être Odon Vallet a-t-il pris au sérieux (et au pied de la lettre) la menace de Bayrou : si le "non" l'emporte, "il pleuvra plus de quarante jours".

En même temps, si les partisans du "oui" étaient irréprochables et convaincants, à quoi servirait Publius ?

Pierre

Le meilleur bêtisier du OUi serait de ressortir les archives du referendum pour Maastricht et les promesses ou descriptions des partisans du OUi à l'époque ..

Houille

Il n'y a pas de promesses avec le OUI. Mais il n'y a pas d'espoirs avec le NON.

Quetzal

Merci de m'avoir fait rire ! Einstein avait bel et bien raison, la connerie humaine est infinie ! A moins que ça soit un partisan inavoué du "non" qui ait sorti une telle aberration ...

manu 08

oui pour la constitution,c'est oui pour la clareté des décisions européenes .

Aucun lien avec la politique Raffarin ou autre!

VOTEZ O U I POUR ETRE DE TAILLE CONVENABLE FACE A LA MONTEE EN PUISSANCE DES COREENS,CHINOIS...

Gus

Houille: Tu penses qu'il y a plus d'espoir dans des promesses assorties de 220 pages de clauses limitatives que dans l'absence de promesses et de clauses limitatives ?

Bladsurb

Gus: Où est cette "absence de promesses et de clauses limitatives" ? Puisque les clauses limitatives (la partie III je suppose) sont déjà dans le TUE, et que rejeter le TCE n'est pas rejeter le TUE.
Tu te situes peut-être non pas dans un match "TUE contre TCE", mais "TCE contre TCE++", ce "TCE++" étant le résultat de la réécriture du TCE actuel, après le(s) "non" (français, anglais, hollandais, polonais...).
Mais ce "TCE++" me semble hautement hypothétique : qui enverrait qui autour de la table ? et quelles garanties qu'il soit vraiment "++" ? Les probabilités sont assez fortes, soit qu'on en reste pour pas mal de temps au TUE (dans lequel l'essentiel de la partie III est déjà présent), soit qu'on aboutisse à un nouveau "TCE+-", fruit d'un compromis, puisqu'entre partenaires on est obligé d'aboutir à des compromis ; surtout qu'un "non" anglais sera fortement incompatible avec la plupart des "non" français, donc aboutir à un "TCE++" qui satisfassent à la fois tous les "nonistes" français, de de Villiers à la LCR, de Dupont Aignan à Fabius, et qui satisfassent en plus les anglais, franchement, je ne vois pas comment ce serait possible.


Laurent

Le meilleur bêtisier du OUi serait de ressortir les archives du referendum pour Maastricht et les promesses ou descriptions des partisans du OUi à l'époque ..
La seule promesse était la création et la mise en place de l'euro... Oh ben ça alors ! L'euro est là !

Julien Bordet

Pour continuer sur les arguments que je trouve absurdre, François Fillon disait hier sur France Info (en gros) : "j'ai voté non à Maastricht car l'Euro dépendait d'une banque centrale européenne indépendante des Etats. C'est corrigé dans la nouvelle constitution".

Je suis résolument pour la constitution, mais cet argument me semble simplement faux. L'article I-30 précise que la BCE "est indépendante dans l'exercice de ses pouvoirs et dans la gestion de ses finances".

Ce n'est pas en avançant des arguments erronés (et je ne doute pas une seule seconde qu'il sache qu'ils le sont) qu'on va faire progresser le oui...

fritz

"Personnellement, je suis opposé à tout référendum"

"C'est un mauvais instrument parce qu'on lie tout à tout, dans un référendum."

"Il y a deux formes de démocraties. Il y a les démocraties directes et les démocraties représentatives. Moi je suis partisan de la démocratie représentative et les référendums n'ont pas de place dans cette forme de démocratie (...) Les élus doivent décider. C'est pour cela qu'ils ont été élus."

Frits Bolkestein, 6 avril 2005, sur France Inter

********

Il y en a qui ont dû regretter de l’avoir invité… Voilà un techno-bureaucrate qui tient peu de cas de la souveraineté populaire (fondement de la démocratie) ! Quel aveu ! Par ses propos, il illustre à merveille tout le danger de la technocratie bruxelloise pour les démocraties européennes et la liberté des peuples européens.
Non à leur « démocratie » à la sauce Frankenstein. Non à leur constitution européenne !

http://www.network54.com/Realm/constitution_europeenne/bolkestein.jpg

isa

L'intervention sur France Inter de Bolkestein est intéressante car symptomatique ; il n'a fait qu'avouer tout haut (grosse bévue mais qui a le mérite de la sincérité) ce que les technocrates de Bruxelles pensent tout bas ; "rien à faire de la liberté des peuples européens, des référendums, de la souveraineté populaire ; c'est nous eurocrates qui décidons !"

Eh bien de telles conceptions il faut leur dire NON ! et renvoyer la constitution qui les entérine dans les oubliettes de l'Histoire européenne.

Bladsurb

Fritz, isa > Débarrassons-nous donc de l'assemblée nationale et du sénat, tous ces techno-bureaucrates qui votent les lois en méprisant le peuple français ! (puisqu'il s'agit là de l'autre possibilité : soit la voie référendaire, soit la voie parlementaire ; sans référendum, ce serait le parlement qui aurait décidé du TCE, pas d'obscurs "technocrates bruxellois", sans douter des alliés des "plombiers polonais"...).
Tous les textes de lois devraient être acceptés par référendum, puisque seule la démocratie directe a de la valeur !

Voilà un modèle de fonctionnement démocratique efficace...

Article-Onze

Une caricature digne du bêtisier du OUI (Bladsurb vous êtes en plein dans le sujet) Eh oui dommage ; c'eût été si simple de ratifier cette constitution par le Parlement. Un OUI sûr à 100% hein (dommage pour vous les referendumophobes bolkesteinophiles)... Alors cher Bladsurb vous qui allez dire OUI à une constitution européenne laquelle ne propose évidemment pas le référendum, c'est avec plaisir que je vous rappelle les dispositions de votre propre constitution :

>

Article-Onze

Article 11. -

Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux assemblées, publiées au Journal Officiel, peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur ... ... ... ou tendant à autoriser la ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions.

Emmanuel

Article-Onze : so what? La Constitution ouvre la possibilité du référendum pour une loi autorisant la ratification d'un traité. Elle n'oblige pas à le faire.

Gus

Bladsurb : tu me demandais : Gus: Où est cette "absence de promesses et de clauses limitatives" ? Puisque les clauses limitatives (la partie III je suppose) sont déjà dans le TUE, et que rejeter le TCE n'est pas rejeter le TUE.

à l'évidence, ton raisonnement revient à considérer que le TUE est "gravé dans le marbre". Dans ce cas, peut-on considérer que le TCE n'est pas gravé dans le marbre alors que le TUE l'est, et, si oui, pourquoi ?

Emmanuel

Gus : il faudrait vraiment trouver un autre acronyme pour le "Traité établissant une Constitution pour l'Europe" que "TCE". Parce que, traditionnellement, le TCE renvoie au Traité instituant la Communauté européenne.

J'attends les propositions des lecteurs...

LIENS Ltd

J'en ai relevé un excellent l'autre jour (la semaine dernière, excusez pour l'imprécision) sur France-Info :

Le partisan du oui interrogé nous dit en substance : "C'est déjà en soi tellement formidable que les Européens se mettent d'accord sur un projet commun de Constitution qu'à la limite, la constitution, moi je me fiche de savoir ce qu'il y a dedans, je signe pour le principe !".

Alors ça c'est de l'argument béton de chez béton, non ??
C'est signé Maurice Leroy, député UDF du Loir-et-Cher !

Paxatagore

Je dois dire que je suis parfaitement d'accord avec cet argument.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.