« Coutume constitutionnelle | Accueil | Oui vert »

19 novembre 2004

Commentaires

pottier

Dans les sites concernant le non, je vous conseille celui-ci (mais peut-être un peu trop à gauche pour vous?):
http://appel200.chalon.free.fr/page.php?id_page=12
Amicalement

Cyrille

Merci de votre résumé de l'intervention de Thijs Berman. Je me permets de vous faire part de la prochaine manifestation organisée par EuropaNova. Pouvez-vous la relayer ?

Dans le cadre des Auditions Citoyennes, EuropaNova, en partenariat avec Maison de l´Europe de Paris et le quotidien METRO, organise le Vendredi 11 mars 2005, de 08h45 à 10h15, un petit-déjeunerdébat à la Maison de l´Europe.

Claudie HAIGNERE, Ministre française déléguée aux Affaires européennes et Nicolas SCHMIT, Ministre luxembourgeois délégué aux Affaires étrangères et à l´Immigration interviendront sur la « Croissance économique et stratégie de Lisbonne : L´EUROPE SE DONNE-T-ELLE LES MOYENS DE SON AMBITION ? »

2000 : Inquiets de la perte compétitivité et de la réduction du potentiel de croissance de l´Europe, les chefs d´Etats européens établissent un plan d´actions, appelé « Stratégie de Lisbonne ». Ce document stratégique précise les réformes à mettre en oeuvre pour faire de l´Europe l´économie la plus compétitive au monde à l´horizon 2010. A mi chemin, quel premier bilan peut-on tirer de la Stratégie de Lisbonne ? Comment améliorer le potentiel de croissance européen notamment via la Recherche et Développement européen ?


Seront également évoqués les plans de campagne référendaire en France et au Luxembourg.

Interrogé par un grand jury générationnel

Guillaume KLOSSA, président d´EuropaNova, modérateur du débat

Irène CEVLOVSKY, Jeune Chambre Economique Française

Hélène FERTE, CEPAP, Collectif des économistes

Jessica PENNET, Jeunes Européens France

Vincent SCHACHTER, Groupe des Bellefeuilles

*
Lieu de l´Audition-Citoyenne :

Maison de l´Europe - 35, rue des Francs Bourgeois, Paris 4ème (M° St Paul, Bus 29)

*
Inscription (dans la limite des places disponibles) par mail contact@europanova.net ou par téléphone au 06.63.12.76.49 (Frédéric Allemand)
*
Carte d´Identité demandée à l´entrée. Participation aux frais (petit-déjeuner):10 euros.

Si cette invitation n'est pas visible: www.europanova.net ou information à l'adresse: contact@europanova.net

Cette invitation est librement diffusable!

Si vous ne souhaitez plus être tenu informé des activités d'EuropaNova, merci de bien vouloir nous renvoyer un mail à l'adresse mail: contact@europanova.net, avec comme objet: désinscription

Claude Roddier

Je vois que vous avez dans vos liens 5 sites pour le "non". Le nôtre est moins sérieux en apparence. Mais nous avons fait un effort sur la présentation dans le site comme dans le blog. (http://www.comite83.org)

javier

un autre site pour le NON :

http://www.network54.com/Forum/284117

versac

Il me semble ici nécessaire d'apporter quelques précisions concernant les commentaires. Ceux-ci sont un espace libre, non modéré a priori, sous réserve que les commentaires soient effectivement utilisés comme tels : réaction et discussion autour des thèmes des articles. La promotion d'événements, de sites, etc... peut très bien être notifiée aux auteurs du blog par l'adresse e-mail publius.europe{at]gmail.com, qui peuvent faire le choix d'une publication ou non.
Nous supprimerons donc les commentaires trop "publicitaires".

M LeMaudit

Rappelons toutefois que Publius, lui, n'a pas manqué de faire de l'autopromotion pure et simple, en déposant un commentaire 100% publicitaire sur la dernière note du "blog Le Monde" de O. Duhamel et P. Alliès consacré à la Constitution Européenne, sans s'embarrasser d'un quelconque "envoi par mail" ou autres politesses:

http://constitution.blog.lemonde.fr/constitution/2004/12/le_dbat_continu.html#comments

Ce qui pourrait inciter le toujours très sérieux Versac à adopter une attitude plus compréhensive, et en tout cas un ton plus amène et peut-être moins cassant...

versac le toujours très sérieux

Mlemaudit : Je n'avais pas conscience d'avoir un ton cassant, et ne vois pas, à relire mon commentaire, ce qui peut l'être. Nous allons d'ailleurs en parler entre auteurs de publius.
Je voulais juste éviter une dérive, qui serait que chacun vienne poster ses adresses de site, ses pubs pour des événements, etc...
Les copies de mails balancées en commentaires, ainsi que le spam (ledit javier a mis ce même commentaire sur la majorité des blogs que j'ai consultés ce matin, je te laisse voir sue le site ce qui s'y trouve), ce n'est pas très utile, c'est même un peu énervant, et irrespectueux.
Enfin, la "pub" sur le blog de Duhamel/Alliès était liée à l'absence de moyen de contacter les auteurs/administrateurs du site sur le blog, et un clin d'oeil à ceux qui souhaitaient continuer la discussion, sur le billet qui marquait la fin du blog. J'approuve totalement cette pub-là, elle était liée au billet et pouvait intéresser les lecteurs. C'était un vrai commentaire qui n'a pas été spammé partout, ni envoyé en dizaines d'exemplaires par e-mail.

Claude

Je ne suis pas du tout une habituée des blogs (ni même des sites si vous voulez savoir!) et si j'ai donné le 6 mars l'adresse de notre blog c'est parce que Cyrille (Cyrille Grobost...) m'avait conseillé de participer aux discussions sur la constitution européenne. J'avais d'autre part vu le commentaire faisant la promotion du blog de l'appel des 200 à Chalons. De plus, autant vous avez des "blogrolls" de plusieurs km de long pour vos amis, autant j'avais trouvé que donner en tout et pour tout l'adresse de 5 sites pour le non dont un européen (le premier) et un quasi terminé (ambition europe), ne faisait pas une balance égale entre les sites oui et non.

Ceci dit, je viens de poster un commentaire sur "la vérité sort de la bouche" et je n'avais pas compris qu'il fallait lire d'abord tous les commentaires avant d'en poster un autre. J'espère que vous voudrez bien le considérer comme un "vrai" commentaire puisque je l'ai commencé par votre dernière phrase entre guillemets.

Quitte à me faire à nouveau reprocher de faire de la publicité mal placée, je serais tellement contente que vous veuillez bien faire quelques commentaires sur mon blog. Même des commentaires publicitaires pour le "oui" à la constitution.

versac

Claude : nul besoin de lire tous les commentaires avant de poster. Par ailleurs, comme nous n'avions pas précisé de règles concernant les commentaires, vous ne pouviez savoir...
Ceci-dit, une "étiquette" veut que, sur les forums et blogs, on s'atreigne à rester dans le sujet initialement abordé.
Enfin, cette remarque s'adressait moins à vous qu'à d'autres personnes qui inondent les blogs d'une adresse pointant vers un site que je ne recommanderais pas à ma fille.
Nous allons mettre à jour le blogroll. Tout suggestion de site est la bienvenue sur publius.europe{at}gmail.com.

Guilledou

Bon, parlons de la constitution... Chouette, va y'avoir un référendum !
Et moi je vous dis : pourquoi donc DSK ou Sarkozy nous la jouent-ils « Aaaargh, si vous votez non, c’est que vous êtes contre l’Europe ! » ?
Ben parce qu’ils ne veulent pas de débat ; la tactique est simple, faire culpabiliser l’électeur lambda (je tente une définition ? Haro ! Français un peu chèvre ou qui pense que ses incertitudes sont liées à un dérèglement pathologique qu'il devra faire soigner au plus tôt).
Celui qui voterait non, ce serait donc celui qui dirait "non au progrès, non à la paix, non au développement, non à la cohésion sociale…" etc.
Quel manichéisme ! On veut nous donner la trouille et pis c’est tout. Pas de débat, pas de contestation, rien que du « ah, foutus grincheux de Français de marxistes de pas contents ! ».
On se croirait au pays de Bush… La gouvernance par la peur, pas par la rue ; cooooool…
Moins on se pose de questions, mieux c’est donc…
Aussi creusez-vous le ciboulot, et répondez à la question suivante (testée en classe, pas si artificielle que cela) : qu’aimeriez-vous trouver dans l’UE de demain ? (10 mots clés) Et que n’aimeriez-vous pas y trouver ? (10 mots clés)
Et puis sachez que ceux qui ont rédigé cette constitution c’était :
ben pas beaucoup de gens de la société civile en fait... Ca s'appelle la démocratie par le haut.
Et ensuite demandez-vous si cette constitution est vraiment ce qu’il y a de mieux : si oui, alors ok, mais pourquoi veulent-ils nous la faire passer à tout prix en disant que c'est si évident? Pourquoi accorder autant d'importance à ce qui ne serait que « le simple prolongement de la situation actuelle» ? ouuuuuuuuuuuuu… ça cach’ kèk chose…
On nous dit : « votez oui !», puis « Trop tard pour revenir en arrière ! » ; pas bien démocratique tout ça… pas bien bien non.

Enfin, lisez la constitution, prenez en compte les occurrences, triturez-vous correctement, et vous saurez comment vous positionner.
Votre choix, une fois réfléchi, sera le bon, quel qu’il soit. Le mien, désormais, est fait. « Obendidonc, le méchant sacripant… »…

Guilledou
PS : si mon mail n'est pas retenu, pourrai-je savoir pourquoi ? Thank's.

mikiane

J’écrivais sur mon blog il y a quelques mois, dans une contribution qui s’intitulait "Non à quoi?" (1), que la prise de position fabiusienne contre la ratification du traité européen me semblait être avant tout une manœuvre politicienne. En face, j’évoquais un Chirac rêvant d’un référendum-plébiscite, en vue de l’éventuelle réélection de 2007. Je n’avais pas vraiment d’avis sur la constitution et je n’en ai toujours pas. Il me semble que l’étude du texte est trop ardue pour que la majorité des français s’y plonge. C’est donc, et cela va de soi, sur les campagnes référendaires que va se jouer le sort de ce traité.

Rapide coup de périscope : nous avons à l’extrême droite ou chez les souverainistes un « non » fumant de nationalisme nauséabond ; à la droite républicaine, au centre droit et au centre gauche un « oui » franc et clair pour la poursuite du processus de construction européen avec les arriéres-pensées attendues concernant 2007 ; enfin coté gauche radicale, à l’extrême gauche et en particulier dans une frange dissidente de la gauche socialiste un « non » difficilement décryptable.

Il semble que ce dernier « non » soit la position la plus emblématique de cette campagne. Elle est portée par deux idées: la crainte, légitime, d’une dérive ultralibérale des politiques économiques et sociales des pays membres et le calcul politique du rassemblement large à gauche, jusqu’à l’extrême.

Le premier argument ne m’a pas convaincu. Je précise : je n’ai été persuadé ni par les discours fabuisiens ni par la récente polémique Bolkenstein sur la possibilité d’une dérive ultralibérale européenne à l’issu du vote du traité. Il me semble que nous votons pour la création d’une constitution, soit un cadre dans lequel s’insèreront des dispositions (lois, directives, …) votées par les membres ou leur représentants. Autrement dit nous décidons de nous doter d’un cadre démocratique pour construire l’Europe politique. Si le « non » est motivé par le souhait d’introduire dés à présent dans la constitution des éléments qui ne sont pas du ressort du cadre mais du contenu, cela me parait une erreur. Ce raisonnement, poussé à l’extrême s’apparenterait à une démarche anti-démocratique (pour ne pas dire totalitaire).

Le second argument (celui du calcul politique pour un rassemblement de la gauche) n’est pas recevable si l’on considère l’enjeu du scrutin.

Et pourtant le « non » a un avantage non négligeable. C'est un signifiant fort qui fait écho à des évènements fondateurs de la société française contemporaine. Il peut rallier sur son simple « nom », indépendament de la question posée, une partie importante de la société française

Pour ma part, aujourd'hui, je suis tenté de me prononcer pour un non au « non ».

(1): http://www.iliab.com/blogs/mikiane/index.php?entry=entry040917-235806

GAUTIER


BLANC C’ EST EXPRIME ET LE REFERENDUM
APPEL A VOTER !

L’association «Blanc C’ Est Exprimé» créée en 1989 milite pour la reconnaissance du vote blanc comme étant un suffrage exprimé cela pour lutter contre la montée des abstentions qui permettent l’émergence de courants minoritaires xénophobes et racistes.

Lors de chaque scrutin nous appelons les électeurs à voter. A la suite de nos incessants appels, de nombreuses personnes avouant ne plus voter depuis plusieurs années ont répondu à nos sollicitations. Beaucoup nous ont avoué que revenues vers les urnes pour remplir leur devoir de citoyens en votant blanc, elles ont, au dernier moment, fait un choix autre en donnant leur suffrage à un candidat ou à un des choix qui leur étaient proposés.

Cela va parfaitement dans le sens de notre démarche.

D’où notre présent communiqué.

Gérard GAUTIER Saint – Brieuc le 14 avril 2005


REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE :
«LA GRANDE CONFUSION»


Plus on avance dans la campagne pour le référendum plus se confirme la grande confusion dans laquelle est plongée, à ce sujet, la France. Il n’est pas dans mon propos de vouloir intervenir dans le choix que feront les électeurs pour l’infléchir dans un sens ou dans un autre. Je pense toutefois pouvoir affirmer que le résultat, du fait de la difficulté qu’ont les citoyens, dans leur grande majorité, pour décoder le très lourd texte de la Constitution et ainsi se faire une opinion personnelle fondée, reposera sur la confiance qu’ils accordent aux politiques.

Or et c’est sans doute malheureux, compte tenu de l’importance des enjeux, ces derniers vont peut-être, au soir du 29 mai, jouer les «arroseurs arrosés»…

Aujourd’hui ils demandent aux Français de prendre en compte l’importance des enjeux concernant l’Europe alors que les parlementaires qui les représentent à ce niveau se font remarquer, comme dans d’autres institutions, comme les champions de l’absentéisme ce qui est la démonstration du peu d’intérêt qu’ils portent… aux dits enjeux. Ils se situent
sur ce plan en 14° position… sur les quinze Pays !...( Europarliament.net)

Par ailleurs, pour les dernières européennes ont été imposés aux Français, un scrutin éli-minant les minorités et un découpage de la «France des points cardinaux» ne favorisant pas l’adhésion au fait européen. La constitution des listes a ressemblé, de plus, à une opération de reclassement des recalés de la politique»…

Depuis de nombreuses années, quels que soient les scrutins en cause (municipales, régiona-les, européennes) les partis politiques de toutes tendances, les ont pollués en jouant de l’amalgame et en faisant des campagnes argumentées sur les méfaits de la politique gou-vernementale du moment. Difficile pour les citoyens aujourd’hui de faire abstraction de cette donnée pour ne raisonner qu’Europe. Cela d’ autant plus que Monsieur Hollande a, le dimanche 20 mars déclaré : «si les socialistes et électeurs de gauche veulent voir revenir le parti socialiste au pouvoir il leur faut voter OUI» ?

En terme de communication l’on sait toute l’importance de la crédibilité de la source. Or depuis longtemps le fossé qui sépare les citoyens méprisés, désabusés et habitués aux promesses non tenues et les élus s’est creusé, profond. Les citoyens ne leur font plus con-fiance. Or on récolte souvent ce que l’on a semé.

C’ est pourquoi, fidèle à ma ligne de conduite depuis 1989 j’appelle, malgré la grande confusion, les électeurs à remplir leur devoir de citoyens, à ne s’abstenir en aucun cas. En dernier recours à voter blanc mais à voter !

Gérard GAUTIER
Saint – Brieuc 14 avril 2005

GERARD GAUTIER
Ancien Conseiller Régional de Bretagne
Président Mouvement « BLANC C’EST EXPRIME »
B.P 330 22003 Saint-Brieuc Cedex 1 Téléphone : 02.96.33.50.34
Site : www.blanccestexprime.asso.fr E.mail : blanccestexprime@wanadoo.fr

Jeune pour le non

Jeunespourlenon.com se veut un instrument d’information, d’analyse sérieuse pour un Non franc et souverain le 29 mai prochain. Pour que la souveraineté des Nations ne se dilue pas dans le magma communautaire, pour éviter l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne et pour la redéfinition d’un projet alternatif à celle de l’Europe communautaire.

Job SANTER

Et pourquoi je dirai OUI à ceux qui m'ont brisés économiquement, physiquement et moralement ?

----

- la société (le système français) a brisé ma vie en détruisant mon entreprise, en me ruinant personnellement et en détruisant ma santé.

- en plus, quand la société vous a mis dans la misère, elle vous exclue socialement.

Ma chute, à quelques années de la retraite est bien due à la société (voyez mon site)... je peux y prendre 10 à 20 % de responsabilité si çà rassure quelqu'un

Nous vivons dans un monde sauvage, égoïsme et matérialiste...

Comment m'en sortir ? comment remonter la pente quand en fin de vie on vous détruit sauvagement (je pèse mes mots).

Est-ce juste de s'en prendre ainsi aux pauvres ?.... ou de fabriquer des pauvres.

Je suis pour l'Europe, mais quand on n'a plus rien, quand la société ne se jugera pas elle même de ses propres crimes, comment la sanctionner ?

J'ai choisi d'aller jusqu'au bout de la logique en sanctionnant ceux qui m'ont volé ma dignité et mon avenir... Je Voterai NON...

NON, parce que je ne suis plus citoyen (la France m'a confiquée ce droit)

NON, parce mon seul avenir est les restos du Coeur et la dépendance...

Pourquoi je leur dirai OUI ?...

Pourquoi je cautionnerai leurs crimes ?

Pourquoi je ne me vengerai pas de la France qui m'a pris le plaisir de vivre une vie, la seule que j'avais... même si çà va mieux demain, je serai toujours le sacrifié... moi et tout ces pauvres qui subissent l'échec de cette société basée sur le profit maximum des privilégiés contre les pauvres que l'on montre comme les instruments jetable d'un système économique qui les aliènent.

Je ne fais pas de politique... je voulais juste finir ma vie heureux, simplement, sereinement...

Job SANTER,

http://www.forum-des-pauvres.com

Phil

Venez jeter un oeil sur mon blog spécial Europe avec les votes des bloggers.

Bouchard Alexis

Quelle Europe ?

Qu’il faille ENFIN concevoir et institutionnaliser une Europe politique est une évidence, une banalité …… depuis plus de 50 ans où on a refusé la Communauté Européenne de Défense en 1954.

Malheureusement, nos hommes politiques des partis dits « de pouvoir », de gauche comme de droite, n’ont pas été à la hauteur de cet enjeu fondamental. Alors, ils ont biaisé en faisant « monter en ligne » des énarques, des technocrates qui, du traité de Rome en 1957 à celui de Nice en 2000, ont concocté des règlements, des traités pour ne faire émerger qu’une Europe économique et monétaire. C’est à la fois pas assez d’approfondissement et … trop de sujets pris en compte.

Cependant, cette Europe a le mérite d’exister, de nous faire cohabiter pacifiquement…… mais elle est très loin de correspondre à ce que veulent les citoyens d’Europe et pour des raisons souvent complètement opposées selon leurs positionnements politique, philosophique ou …. religieux.

Cette Europe est très loin d’être démocratique, c’est à dire de soumettre ses dirigeants au contrôle, voire à leur renvoi, par ses citoyens.

Alors OUI il nous faut une organisation politique de l’Europe et pour cela il convient de cerner ce que veulent les citoyens d’Europe de Dublin à Sofia, de Lisbonne à Stockholm en passant par Varsovie mais … surtout pas par Kiev, encore moins par Moscou qui va jusqu’à …Vladivostok … et bien sûr pas par Ankara !!!

Ce que veulent les Européens est simple. C’est ne faire à plusieurs pays toute chose que chacun ne peut plus faire correctement seul pour satisfaire à toutes les sécurités attendues par ses ressortissants.

Cela s’appelle la subsidiarité. Alors OUI, je veux l’institutionnalisation du principe de subsidiarité, de toute la subsidiarité possible mais rien que de la subsidiarité nécessaire! Et pourquoi pas l’Europe à « géométrie variable » et l’abandon des sujets qui n’avaient pas à relever de l’Union Européenne ?

Pourquoi ? Tout simplement pour préserver les prérogatives et surtout les identités de chaque pays et cela encore plus dans les très vieilles nations chargées d’histoire que sont la France, le Royaume Uni, l’Espagne et d’autres afin que les mécontentements inévitables ne soient pas exploités par les extrémistes de tous bords qui « guettent au coin du bois ».

Et, par ailleurs, quand j’entends et vois bien que ce traité est largement d’inspiration française, c’est à dire centralisateur, jacobin, alors je le rejette pour sa désastreuse connotation social-démocrate … pour ne pas dire carrément socialiste. Cette calamiteuse social-démocratie soigneusement entretenue par nos partis dits « de pouvoir », est celle qui tue nos entreprises, empêche de créer les richesses suffisantes pour endiguer le chômage et assurer le progrès social au profit de la multitude.

En conclusion, je voterai NON pour imposer de bâtir une Europe politique des nations et permettre aux peuples d’assimiler sereinement, avec le temps, les évolutions qu’impose la mondialisation.

Et croyez-moi en votant NON ce ne sera ni le chaos, ni la fin de la construction de l’Europe, comme le prétendent les trouillards et les euro-béats, mais une prise en compte de la vraie volonté des peuples et surtout le rejet de tous ces hommes politiques, sans vrai courage, qui à défaut d’imposer des solutions audacieuses dans leur propre pays « bottent en touche » vers l’Europe pour mieux masquer leur insuffisance et pouvoir se défausser sur elle pour préserver leur réélection.

Je me battrai pour que mon Europe ne devienne pas une nouvelle URSS sans le goulag !!!

le 21 avril 2005 Alexis Bouchard – La Passion de Servir –

Retrouvez-nous sur www.ladroitelibre.com

Olivier

"NB (8 mars 2005) :
Les auteurs se réservent le droit de supprimer les commentaires, non modérés a priori, jugés illégaux, injurieux ou totalement hors de propos."

Plutôt que de les supprimer, je vous suggère de les mettre dans une "poubelle" consultable par chacun de sorte que chacun puisse juger de votre impartialité.

Merci pour tous vos efforts.

Manu

Un site pour le oui pour montrer que celui-ci aussi est dynamique et créatif:
http://horscadres.blogs.com/mon_weblog

Manu Kodeck

de defensa http://www.dedefensa.org/
En fouinant sur ce site belge, vous y trouverez quelques articles intéressants à propos de la constitution européenne.

JACQUES KINGA

j'ai lu avec intérêt votre site et j'en suis ravi.
vous pouvez me compter desormais parmi vo internautes.

jacques kinga

Lola

C'est quoi un parti politique? Merci de me répondre assez vite, je fais un exposé et je comprends rien!

Fabien Abitbol, dit André Léger

Je découvre ce blogue complètement par hasard et suis surpris de na pas voir parmi les sites n'appelant pas à voter oui celui de Information Implartiale et Pluraliste

http://www.info-impartiale.net

qui sort une lettre mensuelle (la dernière est parue ce jour à 00h10). Les personnes désireuses d'un abonnement —gratuit, cela va de soi— peuvent écrire à contact@info-impartiale.net
soit pour demander la lettre de juin 2006, soit pour demander à être abonné.

si le site continue à fonctionner, c'est que nous n'y parlons as que de l'Europe, mais d'une certaine idée que nous nous faisons de notre profession de journaliste (certains auteurs ne sont pas journalistes mais sont les bienvenus) et commentons l'actualité avec une certaine rigueur.

Jean-Charles DUBOC

Votre blog est intéressant, et je me permets de vous communiquer l’adresse du site « L’UMP et la formation humaine des jeunes » :

http://euroclippers.typepad.fr/

Vous y découvrirez le projet Euroclippers qui a l’ambition de développer la navigation en haute mer, pour les jeunes, à bord de grands voiliers, dans un but social et éducatif.

Je vous recommande la dernière note intitulée « Euroclippers et le développement de la coopération européenne ».

Bonne lecture et bonne découverte.

Jean-Charles DUBOC

Bileflelp

wilton pharmacy http://sundrugstore.net/products/female-viagra.htm diazepam us pharmacy physician no prescription

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.